Manifestations de rue : l’opposition donne le tournis au pouvoir d’Alpha Condé

Ce n’est plus surprenant. La Guinée tourne au rythme du tempérament de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo. Après avoir perturbé toute cette semaine par une journée de recueillement et de prières, de journée ville morte et de manifestations, les opposants au régime d’Alpha Condé ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.

Réunis au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), les opposants guinéens ont annoncé une nouvelle fois encore que la semaine prochaine sera marquée par une journée de prière, un sit-in des femmes de l’opposition devant le ministère de la Justice et une série de manifestations dans les cinq communes de Conakry, à Coyah, Dubréka, et dans les capitales régionales. Ce calendrier est prévu du 28 mars au 2 avril 2018.

Entre temps, plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer les violences enregistrées lors des récentes manifestations. La société civile appelle le gouvernement et l’opposition à dialoguer pour mettre un terme à cette série de crises que traverse le pays.
Mais, pour le moment, cela semble tombé dans des oreilles de sourds.

Même si l’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Koulibaly et le ministre conseiller spécial du président Alpha Condé, Tibou Kamara, tentent de rapprocher les positions entre les deux parties.

Amadou Kendessa Diallo

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here