Violences à Wanindara : un muezzin parmi les 25 personnes arrêtées par la police

Suite aux événements survenus la semaine dernière à Wanindara ayant fait trois morts dont un agent de police, 25 personnes arrêtées jeudi et transférées le lendemain à la DPJ (Direction Nationale de la Police Judiciaire) par des agents de la CMIS N°1, (Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité), ont été présentées à la presse, ce mardi 13 novembre 2018.

C’était dans les locaux de la Direction Nationale de la Police Judiciaire.

Selon Abdel Nasser Condé, commissaire divisionnaire de police et chef de la division des investigations criminelles à la DPJ, les mis en cause, ont tous nié en bloc, les faits qui leur sont reprochés.

Même les armes blanches présentées, aucun n’a reconnu en être propriétaire ou détenteur, d’après le commissaire.

 

Parmi les 25 personnes présentées, figure Mamadou Kaba Bah. Il dit être muezzin à la mosquée de Wanindara.

« J’étais en partance pour la mosquée, mais, quand j’ai vu les agents de la police venir, je me suis retourné chez moi où ils m’ont trouvé. Un d’entre eux, a jeté une pierre sur mon toit. Je lui ai dit de cesser, que je suis le propriétaire de la maison. Ainsi, il a appelé ses amis policiers qui sont venus me gifler. Je leur ai dit de me laisser partir à la mosquée. Un d’entre eux, a directement pris les clefs de la mosquée dans ma poche. Moi, je suis responsable d’une famille de 12 enfants. Je ne suis pas quelqu’un qui sort pour jeter des cailloux dans la rue. Mon âge a dépassé ça. Que Dieu m’en garde», s’est-il justifié.

Sur les 25 individus arrêtés, figurent une femme et plusieurs adolescents.

D’après le commissaire Abdel Nasser Condé, ils seront déférés devant le parquet de Dixinn.

Avec Mosaiqueguinee

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here