Voici ce que l’on peut lire depuis quelques jours sur plusieurs sites d’information en ligne africains : Soudan : Découverte macabre sous une mosquée

Un prisonnier politique déclaré mort retrouvé vivant. Découverte macabre sous la mosquée de Beshir. L’information a été rapidement relayée par les réseaux sociaux. Un certain « colonel Ibrahim Chamsadine » aurait été retrouvé dans une prison secrète sous une mosquée de la ville soudanaise d’Omdurman. Selon ces articles il s’agirait de l’ancien ministre de la défense d’Omar El Béchir, déclaré mort le 11 juin 2008 dans un accident d’avion, mais en réalité détenu depuis 1995 dans une prison souterraine d’Omdurman et découvert grâce au soulèvement populaire. Cette information est fausse et contient plusieurs contrevérités.

La consultation des archives de RFI confirme un accident d’avion sur l’aéroport de Khartoum, non pas le 11, mais le 10 juin 2008. Le bilan faisait état d’une trentaine de morts, mais aucun ministre ne comptait parmi les victimes. Un ministre de la Défense du Soudan a bien trouvé la mort dans un accident d’avion en 2008, c’était le 2 mai, mais il s’agissait de Dominic Dim Deng, ministre de la Défense du gouvernement régional semi-autonome du Sud-Soudan.

Gabriel Changson Chang, ministre de l’Information du Sud-Soudan, le 2 mai 2008
03-05-2019

Il y a bien eu un colonel Ibrahim Shamssedine (orthographié avec S)  ministre soudanais de La Défense. Il est mort en 2001 dans un crash d’avion avec douze autres  personnes, comme le rapportait l’agence United Press International le 4 avril 2001.

Il existe également un homonyme phonétique, Ibrahim Chamseddine. Il s’agit de l’ancien ministre d’Etat libanais en charge du développement administratif entre 2008 et 2009. Par ailleurs, l’actuel porte-parole du Conseil militaire de transition au Soudan s’appelle Chamseddine Kabbachi. Il est général et Chamseddine est son prénom.

Les articles présentent tous la même photo, celle d’un vieil homme décharné. Cette image n’a rien à voir avec le colonel Ibrahim Chamsadine. Il s’agit d’un cliché illustrant les ravages de la sécheresse au Kenya dans la région du Turkana dans le nord-ouest du pays. Elle a été publiée par le journaliste @RoncliffeOdit de la rédaction en Swahili de la BBC le 19 mars 2019, comme vous pouvez le vérifier ci-dessous : Selon la plupart des sites qui ont relayé cette fausse information, elle émanait du média en ligne Tchad One qui a rapidement démenti sur sa page Facebook.

► À lire sur France 24 : Une découverte macabre sous la mosquée d’Omar el-Béchir ? Attention intox !

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here