Siguiri: une policière tuée suite à un affrontement entre deux villages à Kourémalé

Un nouvel affrontement autour d’un domaine minier appelé Fadanidadjan, dans la sous préfecture de Doko, à Siguiri, a coûté la vie à une policière et fait un blessé grave ce dimanche 7 avril 2019. L’incident mortel a opposé le district de Kourémalé et le secteur de Kolènda, du district de Gbèdègbè, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture. Les habitants du district de Kourémalé, situé à la frontière guinéo-malienne, et ceux du secteur de Kolènda, relevant du district de Gbèdègbè, se sont affrontés autour d’un domaine minier dont chacun réclame la paternité. Sur place il y a eu un blessé grave. Devant la non-intervention des forces de l’ordre, les femmes de Kourémalé se sont attaquées au commissariat spécial local en le saccageant. Une attaque qui a coûté la vie à une policière, apprend-on.

Cette opposition date d’une dizaine d’années. Selon nos informations, le domaine litigieux est suspendu et interdit d’exploitation par le tribunal de Première Instance de Kankan depuis trois ans.

Selon Badamako Adama Keïta, président du district de Kourémalé, « depuis que nous sommes nés, ce lieu est exploité par Tonfra, un village de Kourémalé. Mais, en plein jour, les citoyens de Kolènda ont réclamé la paternité du lieu. Nous nous sommes rendus devant les tribunaux. Le juge a dit que la route est la limite pour leur rendre le domaine. Nous avons fait appel à Kankan. On nous a retourné le domaine. Ils se sont opposés au jugement. Le procureur de Kankan a suspendu le domaine. Depuis quelques mois, ils viennent exploiter le domaine. Hier, les jeunes se sont rendus sur le lieu pour demander de quitter. Ce matin, ils ont armé les chasseurs pour nous attaquer, blessant une personne. Comme tous ces événements se sont déroulés sans que les agents se lèvent, les femmes étaient mécontentes. Elles sont venues jeter des cailloux sur les locaux de la police. Un caillou a atteint la dame. Elle a été admise au centre de santé, mais elle a succombé à ses blessures ».

La victime se nomme capitaine Boh Saran Condé, en service au commissariat spécial de Kourémalé.

Le blessé a été admis à l’hôpital préfectoral de Siguiri.

A noter que le commissariat spécial de Kourémalé a été saccagé par les manifestantes.

Guineematin.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here