Sékou Souapé apporte un démenti cinglant aux accusations du gouvernement guinéen

Les bonnes sauces ne durent pas longtemps dans la marmite, dit-on souvent. De même le mensonge, quand il prend une dimension planétaire, comme celui du gouvernement guinéen porté en occident dans les valises de Moussé Rachid N’diaye, il devient impossible de le dissimuler. Pendant que Mr le ministre muet de la communication continu tant bien que mal à bégayer dans les différents médias français pour hypnotiser l’opinion internationale sur une imaginaire opposition politique armée, le bras droit, l’enfant chéri du professeur président dit NIET.
Il se désolidarise complètement avec cette version des faits difficile à porter au crédit. Sékou Souapé Kourouma, dans la même logique que les autres, celle de la fin de règne, fait propager une nouvelle inanité plus perfide que les autres.
Pour ce compagnon de toujours de M. Alpha Condé, « ce sont des agents des forces de défense et de sécurités qui sont en connivence avec le chef de file de l’opposition qui tirent sur les militants pendant les manifestations ». Sékou Souapé Kourouma dit tenir ces informations du Jeune Boubacar Diallo GRENADE, le nouveau RAMBO Africain avec qui il entretenait des relations très étroites. Voir même confidentielles d’après lui.
Avec la sortie de ce nouvel épisode du feuilleton politico-comique de la gouvernance, on peut désormais mettre croix sur la version avec de l’arachide pourrie que Mr Rachid N’diaye était chargé de répandre, elle dégage une puanteur astringente. Maintenant ce ne sont pas des groupuscules armés par l’opposition qui tirent sur ses propres militants. Maintenant on sait que GRENADE n’est pas RAMBO. Ce seraient plutôt, selon Sékou Souapé, des policiers et gendarmes qui sont payés par Cellou Dalein Diallo. Ceci est avant tout une offense à la démocratie, un désaveu du gouvernement, une bravade à la justice et une arrogance vis à vis de la police et de la gendarmerie.
Par ailleurs, c’est surtout une preuve, on ne peut mieux éloquente, que l’affolement est débordant au sein de la gouvernance. Le compte à rebours est définitivement lancé et au terme de ce feuilleton, on verra bien qui de tout son entourage réussira à présenter à M. Alpha Condé, le plus gros mensonge pour prétendre encore magnétiser les guinéens.

Alpha Issagha Diallo

117 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here