Report de la SENACIP : les vérités Khalifa Gassama Diaby aux guinéens

Khalifa Gassama Diaby SENACIP
Khalifa Gassama Diaby SENACIP

Pour des raisons financières, La Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la paix (SENACIP) qui se tient du 1er   au 7 novembre de chaque année est reportée à la fin du même mois. L’information a été confirmée ce jeudi 1er  novembre 2018par le ministre de l’unité nationale et de la citoyenne, Khalifa Gassama Diaby, chef d’orchestre de cet événement depuis trois ans maintenant. Soutenant qu’il n’est plus le responsable pour l’organisation de cette semaine, le ministre Diaby a déclaré que son département s’en chargera d’organiser avec à la clé une commission d’organisation mise sur pied à cet effet.

« Je vais vous rappeler que la SENACIP  est une loi qui  ne se résume au ministre Gassama. C’est une loi que l’Assemblée Nationale  a fait l’honneur à ce pays de voter. Tous les groupes parlementaires à l’unanimité ont voté. Ce n’est pas un projet du ministre Gassama, c’est une loi de la République. Quand le ministre Gassama ne fait pas quelque chose, une loi de la république doit s’appliquer. Ce qui s’est passé est passé et les gens sont libres de faire leurs commentaires ».

Le ministre a mentionné qu’il y a bel et bien une commission dans son département qui est prête à organiser cet événement. « J’ai pris dans mon département des décisions qu’ils faillaient pour que cette loi puisse être appliquée parce que c’est une décision souveraine de l’assemblée nationale qui a été entérinée par le gouvernement de la République. J’ai dit que mon aventure avec la SENACIP était terminée.

Je vous rappel que le département est prêt à organiser cet événement. Il y a un comité d’organisation qui est présidé par le secretaire général de mon département. Toutes les démarches ont été entamées. Je veux vous rappeler que dans le budget 2018, il y’avait une ligne budgétaire de 3milliards 500millions qui était certes insuffisant, mais qui était prévu pour l’organisation de la SENACIP de cette année. Lors de la loi de finance rectificative cette ligne a disparu. Alors respectons au moins le travail des cadres de mon département qui ont travaillé. L’Etat ce n’est pas une personne. Les gens ont travaillé, il n’ ya pas eu de budget. Ce n’est pas parce que le ministre Gassama ne veut pas que ça n’a pas été fait. S’il y avait eu le budget la SENACIP aurait été réalisé ».

Parlant du report pour la fin du mois, il a dit : « je crois que le president de la commission d’organisation Alhouseine Theam, secrétaire général de mon département a publié un communiqué hier sur les raison de ce report. Il a donné des raisons budgétaires et techniques. Il n’ ya pas un franc qui a été donné à ce comité pour l’organisation de la SENACIP de cette année. Il faut que ça soit clair. On ne l’organise pas parce que j’ai dit qu’on n’organise pas, je n’ai pas ce pouvoir dans ce pays. On ne l’organise pas parce qu’il non pas d’argent pour l’organiser. Je suis un républicain. Si la CENACIP est organisée et que la commission me donne un travail à faire sur le terrain, je le ferai modestement et avec détermination. C’est que je ne veux pas être devant. C’est décision personnelle, mon aventure avec la SENACIP est terminée ».

Avant de conclure, il a dit : « La loi sur la SENACIP prévoit que lorsque le ministère n’organise pas la SENACIP, la primature peut l’organiser. Quand les gens parlent qu’il se renseigne. C’est une loi de la république. Ma décision elle est simple. J’ai dit que mon aventure  avec la  SENACIP est terminée. Ce n’est pas l’aventure de l’Etat avec la SENACIP ».

Daouda Yansané

169 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here