Ce matin, vers 10h de nombreux jeunes en colère se sont mobilisés au ministère de l’environnement, des eaux et forêts à Coléah et scandaient des slogans comme « Oyé voleur…  ! ». Et pour cause, le ministre de l’environnement et des eaux et forêts, Oyé Guilavogui serait en train de très mal exécuter les instructions du président de la République dans le cadre de la campagne nationale de reboisement.
Ces jeunes sont venus de Mamou, de Labé, de Fria et ailleurs…
Selon des ONG et autres groupements de l’intérieur du pays qui ont contacté notre rédaction, le ministre Oyé Guilavogui les a remplacés injustement par des structures de Conakry qui ne connaissent pas le terrain et qui ne font rien. Ils se sont partagés l’argent alors que ce sont eux qui étaient retenus par la mission conjointe composée des ministères en charge de l’environnement et de la jeunesse.
Selon nos informations Oyé aurait même écarté le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes qui a rédigé le projet.C’est un projet conjoint des deux ministères qui vise à la fois à restaurer la nature par le reboisement et à occuper les jeunes par la création d’emplois temporaires.
Des cadres du ministère de l’environnement nous ont confiés sous l’anonymat « le ministre Oyé est arrogant, il se prend pour un demi Dieu et n’a de respect pour personne. Il n’écoute même pas les membres de son Cabinet »
Selon un cadre du ministère de la jeunesse que nous avons contacté « Oyé décide seul et exécute seul, il ne rend compte à personne. Il fait ce qu’il veut et pourtant le projet doit être exécuté par les deux ministères ».
Selon certains, malgré la volonté du chef de l’Etat de restaurer la nature en créant de l’emploi pour les jeunes et malgré les gros moyens dégagés, ils ne sont pas sûrs du succès de  cette belle initiative présidentielle à cause de Oyé qui a mauvaise presse surtout quand il s’agit de l’argent comme le prouve son passé peu reluisant.
Le Pr Alpha Condé aurait demander de doubler les 1 600 hectares devant créer 16 000 emplois pour les jeunes. Donc en plus des 16 milliards déjà dégagés, d’autres ressources seront mises à disposition.
À l’allure où vont les choses, si le premier ministre ne rappelle pas Oyé à l’ordre, il continuera sa gestion opaque et fera échouer cette belle initiative du président de la République.
Nos tentatives de joindre le ministre d’Etat Oyé Guilavogui pour le recoupement d’information sont restées vaines.
Plusieurs jeunes frustrés menacent de se faire entendre très prochainement dans plusieurs villes du pays.
Camara Ibrahima Sory

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here