Ratoma : une nouvelle casse des maisons des familles pauvres et d’orphelins de Kaporo-Rails est encore programmée au profit des sociétés étrangères (tribune)

Avant d’aller loin, rappelons l’administration guinéenne les conséquences de la première casse 97-98 :
La majorité des gens qui avaient construit à Kipé Kaporo-rails, étaient presque tous des diaspos, vénus de la Sierra Leone, du Liberia, de la côte d’ivoire …de l’occident, qui avaient déjà  l’intention de rentrer définitivement avec leurs familles au pays, après des longues années de souffrance à l’étranger, mais malheureusement, qui avaient finalement tout perdu, leur obligeant d’abandonner leurs enfants, repartir en aventure avec des larmes aux yeux .
En effet, c’est cet acte irréfléchi de l’administration PUP, qui a eu comme principale conséquence, la radicalisation et la révolte de beaucoup de jeunes de l’axe, abandonnés en eux même ( la création du groupe de rap Bounkaya Faya, dont le titre phare est Kaporo-rails, des staffs et clans pour se faire justice ).
Jusqu’à présent, beaucoup de personnes sont traumatisés, lorsqu’elles passent sur la transversale Kipé, en revoyant leurs anciens domaines totalement vides, après 20 ans. ..
Il y a plus d’une semaine, beaucoup de familles de Kipé- Kaporo-Rail ont reçu des courriers de menace signés par le directeur national adjoint du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, de déguerpir ces lieux d’ici le 30 Septembre 2018.
Quand j’ai été informé avec certaines preuves à l’appui, je me suis demandé, si c’était vraiment réel. Mais comme d’habitude, je ne me precipite pas sur les informations.
Alors, après plusieurs jours d’échanges avec certains jeunes qui, avaient les larmes aux yeux, je me suis rendu compte, qu’effectivement qu’ils ne racontaient pas du n’importe quoi. Leurs parents dont certains sont malades, ne dorment plus et secoués par cette décision inhumaine. J’ai automatiquement  pensé à ceux qui ont la tension, et qui arrivent difficilement à nourrir leurs familles.  Leurs enfants sont traumatisés car, ils n’ont pas où aller.
À rappeller ici, qu’il ne s’agit même plus de ceux qui sont des prés des rails, de la route de Kipé Kaporo-rails, et de la rivière de Kakimbo, mais également, ceux qui avaient été épargnés après la première casse.
Selon le député Monsieur Saikou Yaya Barry, le secretaire général de la jeunesse de l’Union des forces républicaines (UFR)  l’administration a modifié des lots de parcelles à Kaporo-rails pour déposséder des habitants de la localité de leurs terrains qu’ils occupent depuis plus de 25 ans.
On leur demande de libérer toutes les constructions réalisées sur les lots 14, 15, 16, 19 et 37 au profit des sociétés étrangères.
‘’Les personnes qui habitent à Kipé 2, qu’on appelle Kaporo-rails du côté de l’ambassade des Etats-Unis ont été déclassées de la cité des médecins de Kipé. Ceux qui étaient au centre directionnel de Koloma qui ont été reclassées là-bas’’, rappelle t-il.
Cependant, beaucoup d’anciens et actuels gouvernants occupent des domaines de l’Etat et les bordures de mer, sans qu’eux et leurs enfants ne soient inquiétés.   La question que je me pose, c’est si, ceux qui ont pris cette initiative se rendent réellement compte de cette décision  irréfléchie, de sa dangerosité, de son impact sur la cohésion et la quiétude sociales, sans aucune mesure préalable pour les reloger, leur dédommager.
Enfin, nous vous prions de ne pas  reouvrir cette plaie qui, n’est pas encore totalement guerrie. N’essayez pas de créer une nouvelle tension dans la capitale Conakry, qui va se répertorier sur toute l’étendue du territoire car, les gens sont prêts, à ce que les machines marchent sur leurs cadavres. Trop de bains de sang, ça suffit.  S’il vous plaît faites des réalisations sur les terrains vides, et laissez cette population en paix.
NB: LE PROBLÈME DE LA PALESTINE DEVRAIT NOUS INSPIRER EN ÉVITANT UNE HAINE ÉTERNELLE ENTRE LES GUINÉENS.
Bah Abdoul depuis l’Allemagne
0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here