Procès de Mme Boiro : « Sankhon est un grand bandit, à la gâchette facile. Il tue facilement »

L’audience de ce Lundi 19 février au Tribunal de Première Instance de Dixinn dans le dossier ministère public contre Mohamed Diallo et Cie , tous accusés pour associations des malfaiteurs vol à main armées, assassinat de Dame Aissatou Boiro, l’ex directrice générale du trésor public, a été poinçonné par la demande de comparution de Mohamed Gharé par le prévenu Mohamed Sankhon. Garé est un ancien DG de la police nationale, et actuel Gouverneur de la ville de Kankan. L’accusé affirme que seul Gharé connait comment Dame Boiro a été tuée. Et qu’il ne parlera pas tant que le général Gharé ne comparait pas devant le juge.

Pour apporter plus de lumière dans cette affaire, notre rédaction est allée rencontrer un des détenus qui dit être très imprégné du dossier de l’assassinat de Dame Boiro. Pour qu’il apporte sa version des faits concernant cette accusation de Mohamed Sankhon contre Mr Gharé,

«Mohamed Sankhon est un menteur, il a été manipulé en accusant un général pour sauver un autre. Mr Mohamed Gharé n’est mêlé ni de près ni de loin à cette affaire d’assassinat de Mme Aissatou Boiro. Ils veulent masquer la vérité, en protégeant les vrais coupables», nous confie ce détenu tristement célèbre, sous le sceaux de l’anonymat avant de poursuivre :

«Il avait dit en prison qu’il allait se venger de Gharé, en le chargeant devant le juge. Tout simplement parce que ce dernier avait ordonné aux agents de le torturer» s’est-il confessé.

Parlant de la personnalité de Sankhon, notre source pense que c’est l’un des bandits le plus dangereux de la Guinée.

«Sankhon est un grand bandit, à la gâchette facile. Il tue facilement, il a tué son grand (Seaman) qui l’a amené en Guinée pour faire des braquages lors d’une opération. Il a participé à plusieurs attaques à main armée dans la capitale Conakry, et a tué beaucoup de Guinéens. Je peux citer l’attaque de Bambeto, où ils ont braqué un dépôt des cartes de recharge, l’attaque de la cimenterie, et de kipé où une vieille diaspora a été tuée. Ainsi que beaucoup d’autres. Ils étaient des voleurs de véhicules par excellence. Mais laissez-moi vous dire que dans cette affaire d’assassinat de Dame Boiro, ils sont de nos jours manipulés pour renverser la tendance en accusant Gharé. Mais un jour, la vérité va triompher» affirme notre source.

Libreopinionguinee avec depecheguinee 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here