Menaces de mort contre le syndicaliste Aboubacar Soumah : « Mon assassinat serait programmé par le haut lieu »

GUINEE, le très célèbre syndicaliste guinéen, Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée), dit que sa tête est mise à prix. Joint au téléphone dans la soirée de ce lundi, 13 août 2008, par un reporter de Guineematin.com, le syndicaliste qui fait trembler le régime Alpha Condé a dit que quelque chose se prépare contre sa personne.

« Nous avons reçu des informations selon lesquelles mon assassinat est programmé par le haut lieu. Les ordres sont déjà donnés par un commandant dans ce sens là », a annoncé d’emblée Aboubacar Soumah.

A la question de savoir ce qui pourrait en être les raisons, le secrétaire général du SLECG affirme que « c’est par rapport aux revendications sociales là. Il est vrai que je ne peux pas nommer les gens ; mais… c’est le gouvernement ! Voilà ! Nous avons été informés par un de mes camarades, membre du bureau exécutif. Il a été informé par un haut responsable des services de sécurité. Il a informé que mon assassinat serait programmé. C’est ce que je veux faire savoir à l’opinion nationale et internationale ».

Malgré tout, Aboubacar Soumah dit que cela ne l’intimide point. « Quelque soit ce qui va arriver, ma tête est tranquille. Mon combat, je le mènerai dans la lucidité qu’il faut. Nous les enseignants, les objectifs que nous nous sommes assignés, nous les atteindrons coûte que coûte », a-t-il lancé.

Enfin, le très combatif Aboubacar Soumah- qui a remué le pays récemment et annoncé d’éventuelles perturbations dans le système éducatif guinéen dès la rentrée prochaine, si les revendications des enseignants ne sont pas prises au sérieux- a annoncé à Guineematin.com qu’il va porter plainte contre x.

Guineematin

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here