Au terme de la première journée des épreuves du Baccalauréat unique session 2019, plusieurs candidats, surveillants et encadreurs, ont été pris en flagrant délit de fraude ou d’encourager la fraude, par la mission d’inspection du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

Ils ont, du coup, été radiés du processus et mis à la disposition des services de sécurité, pour des fins d’enquête avant l’ouverture de leur procès.

Sur les statistiques des personnes mises en cause, le responsable de la cellule de communication du MENA apporte des précisions.

« À Kouroussa, il y a eu quatre élèves qui ont été interpellés dont un pour port de téléphone et huit autres surveillants ont été pris en flagrant délit de fraudes.  Ils ont été mis à la disposition des services de sécurité pour des fins d’enquête. A Boké aussi, c’est un comité de rédaction des traités de sujets, composé de trois proviseurs des écoles privées des groupes scolaires Lamine Guirassy, Sembéne Ousmane et les Elites, qui ont été arrêtés ainsi que leurs complices. Ils sont actuellement dans les mains des services de la gendarmerie de Boké », révèle Mohamed Ansa Diawara.

Le responsable du service information et documentation du MENA prévient.

« Tous ceux qui seront arrêtés seront jugés et condamnés conformément à la loi. Nous n’allons pas nous limiter là, nous poursuivons jusqu’au bout cette lutte », a-t-il alerté.

Source : Mosaiqueguinee

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here