Le courant électrique ne cesse de faire des victimes à Conakry. Au petit matin de ce samedi, 02 mars 2019, un incendie s’est produit au marché de Matoto-Casse. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais d’importants dégâts matériels ont été enregistrés, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, c’est aux environs de 8 heures que l’incendie s’est déclaré sur les lieux. Quatre (4) boutiques ont pris feu, mais avec l’aide des voisins et des sapeurs pompiers, l’incendie a été maitrisé. Le contenu de deux des quatre boutiques a été sauvé des flammes. L’une des victimes, en l’occurrence Mamadou Aliou Diallo, a expliqué à notre reporter avoir tout perdu dans sa boutique. « C’est à 8 heures 30 minutes qu’on m’a appelé pour me dire qu’il y a un incendie au marché de Matoto. En ce moment, j’étais au cimetière pour l’enterrement de mon enfant qui vient de naître. C’est au cimetière là-bas qu’on m’a appelé pour me dire que ma boutique a pris feu. Après le cimetière, on est venu jusqu’au rond-point de Matoto, on a trouvé que tout a été brûlé. Rien n’est sorti de ma boutique. Les voisins ont beaucoup aidé. Ils ont enlevé les portes, mais c’était déjà tard. La boutique était pleine d’habits. Tout a été brûlé », a-t-il dit.

Interrogé sur les pertes subies, la victime a dit ne pas pouvoir l’évaluer. « Pour le moment, je ne peux pas dire tout ce que j’ai perdu dans ça. Je demande à ceux qui s’occupent de la gestion du courant électrique de sécuriser les citoyens et leurs biens, puisque les voisins m’ont dit le feu est parti poteau. Donc, c’est un problème d’installation », se désole Mamadou Aliou Diallo.

Pour sa part, Alpha Mamadou Diop a eu plus de chance. Selon lui, l’intervention des voisins a permis de sauver sa boutique. « Quand nous sommes arrivés le matin, il n’y avait pas de courant. C’est ainsi que j’ai ouvert ma boutique, j’ai commencé à suspendre ma marchandise. Entre temps, le courant est venu. Quand je l’ai constaté, j’ai informé mon petit frère. Je lui ai dit que le courant est venu. C’est ainsi que lui aussi, il a allumé son ampoule. On a continué à travailler. Après, ma sœur m’a appelé pour m’informer le décès de l’enfant de Mamadou Aliou, mon voisin. Au même moment j’ai entendu des cris, au feu, au feu. Je suis sorti, j’ai vu la fumée, j’ai su que c’était vrai. Je suis rentré, j’ai coupé le compteur. Ensuite, les bonnes volontés sont venues nous aider. On a cassé les cadenas pour faire sortir tout. Pendant ce temps, les sapeurs pompiers aussi sont venus, ils nous ont aidés. Moi, je suis à la 4ème boutique. Quant à la boutique de mon grand frère, Mamadou Aliou, rien n’est sorti. Tout a été brûlé », a-t-il expliqué.

Source: Guineematin.com

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here