Makanera précise: « Quand l’Américain et pas n’importe lequel dit que “tous les peuples sont souverains, ils peuvent modifier leurs constitutions”, je crois que c’est suffisant. C’est vous dire que le FNDC est mort à l’intérieur tout comme à l’extérieur »

0
Alhousaini Makanera kaké
Alhousaini Makanera kaké

Le président du Front National pour le Développement (NFD) et ancien ministre de la communication vient de réagir suite à la sortie médiatique du sous-secrétaire d’État américain aux affaires africaines. Ce dernier, au micro de nos confrères de Radio France Internationale (RFI) a indiqué que son pays reconnaît la souveraineté de chaque État mais aurait un problème avec les Présidents qui changent de Constitution uniquement pour se maintenir au pouvoir.

“Les États-Unis reconnaissent la souveraineté de chaque État, et les États peuvent changer leurs constitutions à leur guise. Mais nous avons un problème s’il apparaît évident que le Président en exercice se sert de cela uniquement pour se maintenir au pouvoir », a souligné Tibor Nagy.

Pour Alhousseine Makanéra Kaké, cette sortie de cette personnalité américaine vient conforter les promoteurs d’une nouvelle constitution dans leur position.

“Je voudrais dire aujourd’hui que je suis très satisfait et heureusement, l’histoire ne m’a pas fait mentir quand j’ai dit que c’est la mort assurée du FNDC (le front opposé au changement constitutionnel). Parce que ce que le sous-secrétaire d’État américain a dit, recoupe exactement avec notre volonté, notre position. Nous avons toujours dit que chaque peuple est souverain de décider de la manière dont il doit être gouverné, surtout lorsqu’il s’agit de la loi fondamentale. Je crois que c’est ce que le sous-secrétaire d’État américain a dit. La condition qu’il pose, c’est d’avoir un débat consensuel et à travers un référendum. On a pas demandé mieux que ça”, s’est exprimé cet ancien ministre.

Selon lui, s’il y a des gens qui doivent se plaindre aujourd’hui, “ce sont ceux qui ont dit qu’il n’y aura pas de référendum, de nouvelle constitution et que tous ceux qui soutiennent la nouvelle constitution sont des putschistes.

À l’en croire, le FNDC est “mort” à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

” A l’interne, nous avons décrété leur mort, mais à l’extérieur où ils (les membres du FNDC Ndlr) pensaient avoir des soutiens, je crois que le coup de grâce vient de là-bas. Quand l’Américain et pas n’importe lequel dit que “tous les peuples sont souverains, ils peuvent modifier leurs constitutions”, je crois que c’est suffisant. C’est vous dire que le FNDC est mort à l’intérieur tout comme à l’extérieur”, a-t-il martelé.

Konate Kibaro224

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici