Macron, impôts, migrants : le discours de rentrée de Laurent Wauquiez en trois phrases choc

Laurent wauquiez, discours-de-wauquiez-les-francais-refusent-de-devenir-etrangers-dans-leur-propre-pays-
DISCOURS – Le président du parti LR, Laurent Wauquiez, s’est montré virulent ce dimanche au mont Mézenc, où il a effectué sa rentrée politique. Critiquant lourdement le bilan de la première année au pouvoir d’Emmanuel Macron, le patron de la droite a notamment abordé la perte, selon lui, de pouvoir d’achat ou encore la question migratoire, à ses yeux, éludée.

C’est depuis le mont Mézenc que le patron des Républicains a fait sa rentrée politique ce dimanche 26 août. Prononçant son discours depuis ce relief situé entre la Haute-Loire et l’Ardèche (une tradition depuis 2012), Laurent Wauquiez a  lancé une lourde charge contre le président de la République et l’action du gouvernement. La preuve en trois phrases choc.

Cette rentrée c’est celle de la fin du mirage du macronisme »Laurent Wauquiez, au mont Mézenc, dimanche 26 août 2018

Le président de la région Auvergne-Rhônes-Alpes fait un bilan désastreux de la première année d’Emmanuel Macron à la tête de l’Etat. « À mesure que les illusions du macronisme se dissipent, notre responsabilité n’en est que plus grande car nous devons offrir aux Français un autre chemin ». Critiquant « une petite élite confite  dans ses certitudes », il rappelle que lui a fait le « le choix d’écouter les Français ». Au contraire, « la politique qui n’écoute pas […] ne pourra jamais redresser la France ». En somme, « au bout d’un an, les illusions de la communication ne font plus écran ».

Il est plus que temps de rendre l’argent aux Français »Laurent Wauquiez, au mont Mézenc, dimanche 26 août 2018

Alors que le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé ce dimanche les grandes lignes du projet de loi de Finances pour 2019, le chef de file des Républicains s’en prend fermement à la politique fiscale française. « Nous avons le triste record des prélèvements obligatoires d’Europe et jamais les Français n’ont payé autant d’impôts », assure-t-il. Sans oublier que « le prélèvement à la source sera la mauvaise surprise de l’année prochaine. Les Français feront l’avance à l’Etat notamment sur les crédits d’impôts. Ce qui est quand même un comble », ajoute-t-il. La dépense publique est aussi vivement critiquée : « Au lieu d’annoncer des économies courageuses sur le train de vie de l’Etat, on vient d’annoncer que c’est sur les classes moyennes que vont peser les efforts, sur les retraites notamment. Il est temps de dire à Emmanuel Macron que les Français n’en peuvent plus et sont en colère ».

Budget 2019 : Edouard Philippe se jette à l’eau

Les Français refusent de devenir étrangers dans leur propre pays »Laurent Wauquiez, au mont Mézenc, dimanche 26 août 2018

Laurent Wauquiez reproche encore à Emmanuel Macron de « nier le problème des migrants » et de « sous estimer les questions d’identité et de sécurité ». Regrettant que le gouvernement actuel ne conduise pas de « vraie politique de reconduite à la frontière », il a aussi visé les « passeurs et le mafias qui décident de qui s’installe sur le sol européen ». Pour arrêter ce « flux de migrants, il est temps de sortir du bal des hypocrisies : on ne prend pas l’Aquarius dans les ports français mais le président de la République accepte de prendre les migrants de l’Aquarius dans nos villes », a-t-il asséné face à une assistance conquise.

LCI

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here