Le Paris Saint-Germain a corrigé son rival, l’Olympique de Marseille (4-0), dimanche 27 octobre lors de la 11e journée de Ligue 1. Mauro Icardi et Kylian Mbappé ont inscrit les buts du récital parisien. Le PSG accentue son avance en tête du championnat.

André Villas-Boas a déclaré dans la semaine que le choc face à Paris « ne compte pas trop » à ses yeux. L’entraîneur marseillais, quitte à en froisser certains dans ses propres rangs, a pointé l’écart entre son équipe et le PSG, métamorphosé depuis 2011 et l’arrivée de son richissime propriétaire qatari. Le coach portugais a vu juste. Les deux vieux rivaux n’évoluent pas dans le même monde. Cela s’est vu de façon criante ce dimanche 27 octobre avec la victoire écrasante des Parisiens (4-0).

Icardi ne s’arrête plus

Marseille, qui n’a plus battu Paris depuis novembre 2011, n’avait pas à défendre face à Neymar, blessé, ni à contenir Idrissa « Gana » Gueyeégalement touché et absent dans les rangs parisiens. Thomas Tuchel, l’entraîneur du PSG, pouvait toutefois compter sur ses trois flèches les plus acérées cet automne : Angel Di Maria, Mauro Icardi et Kylian Mbappé. Si le premier n’a pas marqué au Parc des Princes ce soir, ses deux acolytes ont mis le feu.

Prêté début septembre par l’Inter Milan, Mauro Icardi a confirmé sa très bonne forme en ouvrant le score. Servi par son compatriote Di Maria, l’Argentin a vu sa tête repoussée par Steve Mandanda. Mais il a bien suivi pour reprendre le ballon juste derrière d’un tir surpuissant à bout portant (10e). Puis, sur un service de Marco Verratti, Icardi a placé sa tête et battu à nouveau le gardien de l’équipe de France qui était sorti à son encontre, Boubacar Sarr n’ayant pu tenir son marquage sur le n°18 parisien (26e).

L’Argentin Mauro Icardi ouvrant le score pour Paris face à Marseille, le 27 octobre 2019.Charles Platiau/Reuters

Encore titularisé ce dimanche, Mauro Icardi enchaîne après ses deux buts inscrits mardi à Bruges en Ligue des champions (5-0). C’est déjà sa 7e réalisation sur ses 5 derniers matches avec le PSG. Edinson Cavani, de retour de blessure, va devoir être très fort pour redevenir titulaire à la pointe de l’attaque.

Mbappé, une semaine très prolifique

Après Icardi, Kylian Mbappé a pris le relais. Steve Mandanda a détourné hors du cadre la première tentative de celui avec lequel il a remporté la Coupe du monde 2018 avec les Bleus. Pas les suivantes. Servi sur un plateau par Angel Di Maria, l’attaquant n’a eu qu’à pousser le ballon au fond des filets du gardien marseillais impuissant (32e).

Kylian Mbappé, encore trouvé par Di Maria, cette fois en profondeur, n’a pu être rattrapé par Bouna Sarr et s’en est allé battre une quatrième fois Mandanda, qui a seulement pu effleurer le cuir (44e). Le n°7 est le premier joueur à inscrire au moins un but dans quatre « Classiques » consécutifs. Il termine également bien cette semaine, lui qui a inscrit trois buts à Bruges en Ligue des champions.

Le Français Kylian Mbappé a trouvé le chemin des filets deux fois pour Paris contre Marseille, le 27 octobre 2019.Charles Platiau/Reuters

Paris leader incontestable

C’est donc une victoire scellée durant les 45 premières minutes, Paris ayant levé le pied après la pause. De cette seconde période sans relief, il n’y a à retenir que le retour à la compétition de Cavani, qui n’avait plus joué depuis deux mois. Le PSG signe sa plus large victoire sur l’OM avec celles de janvier 1978 et de février 2017 (5-1 à chaque fois).

Le leader du championnat en profite pour accentuer son avance avec 27 points, contre 19 pour son dauphin Nantes et 18 pour Lilles et Reims, respectivement 3e et 4e. Marseille est 7e avec 16 points. Dans l’histoire du « Classique » en Ligue 1, Paris compte désormais 31 victoires, pour 19 nuls et 31 défaites en 81 matches (43 victoires, 22 nuls et 32 défaites en 97 matches toutes compétitions confondues).

RFI

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here