L’émir de Da’ura, une ville historique dans la zone peule haussa au nord du Nigéria, Alhaji Umar Farouq, a conféré dimanche le titre traditionnel de «Taalibaa-Da’ura» au président guinéen, Alpha Condé. Telle est l’information qui a filtré de la presse nigérianne.

D’après le site pmnewsnigeria.com, Oumar Farouq a déclaré que le titre «Taalibaa-Da’ura» avait été attribué au président Condé en « reconnaissance de son amour pour le président Muhammadu Buhari et du Nigéria ».

« Le président Condé a quitté son pays pour célébrer l’Aïd el Kabir avec son homologue, le président Buhari, à Da’ura » rapporte le journal citant l’émir. « C’est un grand honneur pour nous, nous avons également décidé de lui rendre la pareil en lui attribuant un titre traditionnel. Je vous attribue le titre de Talban-Daura pour avoir accompagné notre fils, le président Buhari, à la célébration de l’Aïd el-Kabir dans la ville historique de Da’ura. Talibaa-Daura est un titre attribué à une personnalité telle que le président Condé. Nous vous remercions en effet de votre visite», a-t-il déclaré.

Le président Buhari a son tour a remercié l’émir d’avoir donné le titre au président Condé.

Buhari, qui était représenté par le gouverneur de l’État de Katsina, Aminu Masari, a déclaré que le titre de chef attribué à son homologue guinéen par l’émir était un grand honneur pour lui-même et pour le pays. « Je remercie l’émir et le conseil des émirats pour le titre », a-t-il déclaré.

Le président nigérian a également prié « qu’Allah permette au président en visite de rentrer chez lui en toute sécurité. »

Taalibaa Du’ara Alpha Conde a été turbané par certains conseillers de l’émirat, après quoi l’émir lui a fait don d’un cheval.

Au Nigéria et dans un plusieurs pays anglophones, le système de chefferie traditionnel a été maintenu ce qui a permis de revivre des traditions millénaires auxquels sont attachés les populations. A l’inverse, en Guinée, le régime du PDG dès 1956 sous le gouvernement de la Loi Cadre donnant autonomie à la colonie de la Guinée Française, a dissout la chefferie qu’elle voyait comme un obstacle à la main mise totale qui aura lieu après l’indépendance en 1958.

C’est au début du 19ème siècle plus précisément en 1805 que le guerrier Peul Malam Ishaku, occupa Da’ura et y établit un émirat auxquels les occupants britannique laissèrent une autonomie.

Da’ura fait parti de l’ancien état fédéral nigérian du Centre-Nord juste après la guerre civile de cessesion du Biafra n 1967. L’émirat traditionnel a été intégré à l’État de Kaduna en 1976. Il est devenu une partie de l’état nouvellement créé de Katsina en 1987. Faruk Umar Faruk est devenu le 60ème émir de Da’ura le 28 février 2007 à la suite du décès de Sarkin Muhammadu Bashar dan Umaru.


Crédit photo Journal pmNigerianews.com

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here