Le paradoxe guinéen : « Tout saboter » (opinion) 

Ceux qui jettent du discrédit sur les Forces Sociales de Guinée aujourd’hui, ce sont les mêmes qui les applaudissaient hier ! Quel paradoxe ! Le fait que les Forces Sociales n’arrivent plus à mobiliser du grand monde malgré leur détermination, est l’échec du peuple de Guinée tout entier. Au sein des Forces Sociales, on y trouve des organisations de la société civile, des simples citoyens, des leaders des mouvements, des artistes, des comédiens…j’en passe ! Depuis la création de cette plate-forme revendicative, personne n’a jamais été empêché d’y adhérer et encore moins entreprendre une quelconque action. Je ne comprends pas pourquoi certains guinéens se réjouissent de l’échec d’un tel mouvement. Si les Forces Sociales échouent, à qui profiterait cet échec ? Je vois des fanatiques des partis politiques se bomber le torse en targuant que les Forces Sociales ne pourraient rien faire face au pouvoir, que leurs leaders n’ont pas pu faire. Ces négationnistes oublient que la lutte menée par ce mouvement est une lutte citoyenne qui, dans les conditions normales, devait regrouper en son sein tous les Guinéens. Hélas ! Le Guinéen est devenu tellement résigné qu’il ne croit plus à aucune lutte.

C’est vraiment dommage qu’en Guinée, on est plus enclin à tout saboter que d’encourager les bonnes actions ! Si les Forces Sociales meurent, c’est toute la Guinée qui aura échoué.

TOB BALDE Depuis Paris !

146 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here