Le journaliste Amadou Diouldé Diallo agressé à Conakry

Amadou Diouldé Diallo journaliste sportif
Amadou Diouldé Diallo journaliste de la Rtg

Le journaliste sportif Amadou Diouldé Diallo a été agressé alors qu’il organisait une cérémonie à Conakry. Voilà ce qu’il a posté sur sa page facebook
« L’académie Olympique sise au stade du 28 septembre, a servi de cadre ce matin à la cérémonie de remise des cartes AIPS à la presse sportive nationale.
En la présidant l’eminent journaliste et homme de culture Cheikh Fantamady Condé, secrétaire général de la cour constitutionnelle et ancien président de L’Union des Journalistes Sportifs Africains, a loué les efforts de notre association dans l ‘ affirmation africaine et mondiale de la presse sportive nationale.
Le doyen ansoumane bangoura abondéra dans le même sens tout en invitant la nouvelle génération à plus de persévérance dans l’exercice du noble métier de journaliste sportif.
Alors que j’étais comble de joie de voir mes efforts unanimement reconnus par les aînés et les jeunes reporters tous médias confondus, je vais me faire agresser. Le jeune journaliste Alhassane Bangoura de la RTG Boulbinet et moi, par deux loubards costauds, postés par Antonio Souaré à la sortie du stade.
Ayant rapidement compris qu’il s’ agissait d’une opération savamment montée par Antonio Souaré rentré hier à conakry, je gardai mon calme et ma sérénité devant les menaces et les injures fusant de toutes parts. je m’en suis sorti avec un violent coup de main sur la poitrine, et deux violents coups de pied dans les 2 portières avant de ma voiture qui seront cabossées.
C’est le jeune Alhassane Bangoura qui payera le lourd tribut a l’attaque :chemise et sac déchirés, avec une blessure sur la poitrine.
Moins d’une heure après l’attaque, Antonio Souaré informe de l’échec de l ‘ opération , dira comme à son habitude, ne rien savoir de celle-
ci, alors que certains de ses laquais, cherchaient même dans les hôpitaux le pauvre Amadou Diouldé gravement blesse ou mort.
Je comprends la hantise de Antonio Souaré qui veut me faire taire surtout que je détiens des dossiers sulfureux sur lui. je sais par exemple mieux que quiconque comment il est arrive à la tête de la FGF.
Puisque Antonio Souaré est devenu récidiviste dans les menaces de mort qui commencent à se matérialiser, j’ai décidé de saisir Reporters Sans Frontières, l’AIPS pour laquelle j’ organisais la cérémonie de ce matin, la CAF et la FIFA avec les images à l’appui. Et cela aujourd’hui même.
En même temps, j’appelle à la mobilisation Générale de tous mes parents, amis et connaissances d’ici et d’ailleurs afin d’organiser une vaillante résistance à Antonio Souaré dont je suis devenu l’ennemi public no1.
la peur c’est l’émotion du danger. Je n’ai peur que de DIEU LE TOUT PUISSANT et non de ses créatures, toutes ses créatures. Wassalam ».

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here