Le député Kamissoko du Rpg accuse L’UFDG d’être un parti criminel : « ce qui se passe sur l’axe Hamdallaye Cimenterie n’est plus dans le cadre politique. C’est plutôt la rébellion, comme c’est la rébellion, elle doit être matée comme telle »

Ce samedi 10 novembre, le député Mohamed Lamine Kamissoko n’a pas fait non seulement de cadeau à l’UFDG, principale formation de l’opposition, mais aussi, à son leader Cellou Dalein Diallo. C’était à la faveur de l’assemblée générale traditionnelle du RPG Arc-en-ciel à Gbessia, Conakry.
A l’entame de son intervention, M. Kamissoko a déclaré être au regret de constater que des gens se revêtissent de la couverture ethnique. « Ce que les autres n’ont pas pu faire pendant 30 ans, c’est ce que le Pr. Alpha Condé est en train de faire en moins de 8 ans. Des gens s’agitent aujourd’hui  pour ne pas qu’on dise qu’Alpha Condé a fait en 8 ans, ce qu’ils n’ont pas pu faire en 30 ans. Nous sommes au regret de constater que des gens se revêtissent de la couverture ethnique », a-t-il dit.
Poursuivant, Mohamed Lamine Kamissoko a accusé l’UFDG de parti « criminel » arguant que les archives en font foi. « Le BPN (Bureau National Politique) de l’ancien l’UNR et celui du PRP sont tous politiquement plus forts que l’équipe actuelle de l’UFDG. Nous avons travaillé avec eux par le passé, il n’y a pas un parti politique aussi criminel que l’UFDG dans ces dernières années. Ils parlent de 101 morts et de 102 morts, je demande les archives au niveau du ministère de la Sécurité ou à celui de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et même au niveau du RPG Arc-en-ciel, de 2008 à 2010, sur l’axe Hamdallaye Bambéto, comment des familles ont eu leurs maisons saccagées par l’UFDG. Combien de citoyens ont eu leurs biens détruits par l’UFDG. Combien de jeunes ont été paralysés et d’autres ont été rendus handicapés à vie à cause de la marche de l’UFDG sur l’axe Le Prince. Nous sommes d’accord sur la démocratie et sur la liberté mais, nous ne serons jamais d’accord sur l’anarchie. Nous ne serons pas d’accord aussi qu’une petite minorité s’accapare de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cimenterie qui loin d’une République à part entière », a-t-il expliqué.
Et de poursuivre : « L’autorité de l’Etat doit être restaurée dans sa plus grande splendeur. Que les gens crient en longueur de la journée, cela ne nous intéresse pas. Nous signifions à la face du monde que quand un jeune de l’UFDG meurt dans la manifestation, c’est une frustration pour nous et une honte pour le peuple de Guinée. Parce qu’ils sont Guinéens au même titre que nous autres. Depuis quand Cellou Dalein a des militants ? C’est d’abord, des Guinéens avant qu’ils ne soient des militants. Nous sommes au regret de constater que Cellou Dalein est en train de se nourrir des enfants de l’UFDG. Une marche et une ville morte sont très simples. Quand vous annoncez une ville morte, vous restez à la maison et laissez les autres vaquer à leurs occupations (…). Autorisez une marche ne veut pas dire qu’il faut terroriser les autres citoyens de la ville. Tout le monde doit se lever pour combattre le parti criminel UFDG. C’est pourquoi, les images de l’Angola, de Libéria et de Sierra Léone sont montées par les communicants de l’UFDG pour dire qu’Alpha Condé ne fait que tuer les peulhs. Mais Cellou Dalein se trompe, s’il ne fait pas de terreur, toute la Moyenne Guinée n’est pas avec lui. Nous n’avons rien à faire avec la communauté peulh mais plus avec l’UFDG. Tous les peulhs aussi ne sont pas de l’UFDG. »
Pour terminer, Mohamed Lamine Kamissoko a affirmé que Cellou Dalein Diallo ne peut tromper l’opinion nationale et internationale pour dire que les peulhs sont victimes de ceci ou de cela en Guinée. « C’est archi faux, ce qui se passe sur l’axe Hamdallaye Cimenterie n’est plus dans le cadre politique. C’est plutôt la rébellion, comme c’est la rébellion, elle doit être matée comme telle (…). Nous voulons que les citoyens de l’axe Hamdallaye-Cimenterie respirent la paix. Ils ont trop souffert (…) si vous avez des saletés dans vos familles, vendez-les à l’UFDG, ils n’hésiteront un seul instant de jeter à la figure du chef de l’Etat Alpha Condé. Parce que, c’est cela leur projet de société. Ils veulent montrer au monde qu’Alpha Condé est un sanguinaire, un criminel mais, le peuple de Guinée est témoin. Ce que l’UFDG oublie, toutes les institutions internationales sont représentées en Guinée. Celles-ci voient ce qu’ils sont en train de faire. Ils ne peuvent jamais tromper l’esprit de la communauté internationale…», a-t-il rappelé.
Source : Guineenews

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here