Le commandant de la Brigade d’intervention de Dubreka cité dans une sale affaire (reportage)

Le Colonel Amadou Bangoura, ex commandant de la Brigade Spéciale d’intervention de la police ( BSIP)
Le Colonel Amadou Bangoura, ex commandant de la Brigade Spéciale d’intervention de la police ( BSIP)

Le Colonel Amadou Bangoura, ex commandant de la Brigade Spéciale d’intervention de la police ( BSIP) , est à nouveau dans les mailles de justice guinéenne . Six ( 6) ans après sa comparution honteuse à la Cour d’assises de Conakry en 2012 , dans l’affaire ministère public contre Mohamed Conté « Souka ».

Pour rappel, Mohamed Contè avait soutenu mordicus à la barre que le Colonel Amadou Bangoura est complice de vol à mains armées de plusieurs véhicules. Et l’accusé Amadou Bangoura, officier de la police judiciaire de son état, avait été incapable de oprouver son innocence devant la cour. Mais en dépit de tout, il s’en est sorti indemne.

Pour en revenir aux faits actuels, une source judiciaire bien aux faits nous a récemment confié que l’actuel commandant de la Brigade de Dubreka (45km de la capitale de Conakry, ndlr) le Colonel Amadou Bangoura vient d’etre cité dans une nouvelle affaire de vol de diamant. Son dossier serait en ce moment même en instruction pour être traduit en justice dans les prochains jours.

La victime de ce vol de diamant est un opérateur économique guinéen , qui avait été victime de braquage à main armée à l’issue de laquelle les malfrats s’en seraient tirés avec une importante somme d’argent et huit ( 8) diamants .

Des résultats de l’enquête menée par l’équipe du même Colonel Amadou Bangoura à ce sujet il est ressorti, selon nos informations, que c’est le groupe d’ Alpha Touré alias « Tommy » , Salifou Soumah , Soriba Daffe , et Naguez, décédé quelque mois après l’opération, qui en était le cerveau. Ces derniers seraient des repris de justice, connus surtout pour des faits d’attaque à main armée. Mais qui, malheureusement pour la pauvre population, sont jugés , condamnés à des lourdes peines , avant d’être libérés par certains magistrat véreux .

La Brigade Spéciale d’intervention de la police dirigée par le Colonel Amadou Bangoura au moment des faits avait réussi un grand coup de fillet en procédant à l’arrestation de tous les éléments du groupe. Du moins, selon notre source qui rapporte par ailleurs qu’en foi des procès verbaux établis par la police, la victime se plaint n’avoir reçu que sept (7) diamants sur huit (8) qui lui auraient été dérobés.

Et pourtant, devant le juge d’instruction, les présumés bandits soutiennent mordicus que les huit diamants ont été saisi par Amadou Bangoura et que c’est lui qui a dérobé un diamant , en proposant aux bandits de ne reconaitre que l’existence de sept (7) diamants . Ce que le Colonel Amadou Bangoura continue de nier.Nous explique notre source .

Après plusieurs confrontations entre les présumés voleurs de diamant et le Colonel Amadou Bangoura devant le juge d’instruction chargé du dossiers, ce dernier aurait inculpé le colonel Amadou Bangoura et l’aurait traduit devant le Tribunal de première instance de Mafanco.

Rappel si nécessaire, cet officier de la police est souvent accusé par les bandits de grands chemins de la Guinée d’être en étroite collaboration avec d’autres malfrats pour mener des opérations de fortune en échange de leur protection. Voire de leur libération.

En attendant l’ouverture du procès ministère public contre Alpha Touré « Tommy » et autres, le Colonel Amadou Bangoura occupe toujours son poste de commandant de la Brigade d’intervention de Dubreka.

Affaire à suivre

Konsory Diallo

Dépêche

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here