Lansana Kouyaté : « En 2010 les coordinations ont mis la pression sur tout le monde, pas seulement chez moi. La coordination du Foutah a tenté peut être de rapprocher Bah Ousmane à Cellou Dalein Diallo, ça n’a pas fonctionné »

Lansana Kouyaté, ancien premier ministre guinéen et président du PEDN. Crédit photo libreopinionguinee
Lansana Kouyaté, ancien premier ministre guinéen et président du PEDN. Crédit photo libreopinionguinee
Lansana Kouyaté, président du PEDN, en interview avec Libreopinionguinee:
« En 2010 les coordinations ont mis la pression sur tout le monde, pas seulement chez moi. La coordination du Foutah a tenté peut être de rapprocher Bah Ousmane à Cellou Dalein Diallo, ça n’a pas fonctionné. La coordination de la basse côte a tenté d’unir tous les candidats de la basse côte. C’est pareil pour la forêt, ce n’est pas un cas particulier.
Mais qu’est-ce qui m’a fait venir chez Alpha ? Je le dis. Le PEDN était le dernier parti à venir à l’arc-en-ciel après moult tractations. C’est vrai, mais j’ai pris le temps. Le bureau exécutif national a pris le temps. Demandez à toutes nos fédérations de l’intérieur et celles de l’extérieur  ! Face à un sujet si délicat parce que honnêtement, je ne pouvais pas recommander à mon parti de s’abstenir. L’abstention, c’est la lâcheté. Mais là où on doit aller, demandez à nos fédérations ! Nos fédérations majoritairement ont dit d’aller vers le candidat du RPG.
Malgré ce suffrage de mes militants, j’ai dit à mon bureau exécutif, si les militants nous disent d’aller là-bas, ils ont leur raison mais la sécurité de notre marche en allant vers le candidat du RPG dépendra de nous. On enregistre mais pour l’instant, on ne va pas. Je vais négocier moi même là où on trouvera la sécurité du parti, la sécurité de la Guinée. Tout ce que nous avons comme vision pour ce pays, si on trouve que cela est partagé par l’un de deux candidats, celui qui le partage, c’est là où on va. Et c’est en ce moment que j’ai fait moi même un programme qui parle d’abord des biens pour le pays, des plans d’action. Quel type de gouvernement qu’on va avoir ? Quelle orientation on va avoir ? Comment sortir la Guinée dans l’état dans lequel elle se trouve ? Et comment partager aussi le pouvoir ? Quel rôle donner au parti ? Ça, c’est universel. Partout où ça se passe au second tour, il y’a discussions. Quelles fonctions on va avoir.. ? »
Par Macka Baldé depuis Paris
153 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here