Kindia : l’imam Elhadj Mamoudou Camara s’exprime après la polémique. « Mes enfants parlent le poular, plus que le soussou. S’il vous plait, n’acceptez pas la division entre nous… »

L’imam de Kindia s’exprime :« A Kindia, nous nous battons pour l’installation du maire conformément aux résultats publiés par la CENI. Mais il semblerait qu’on a décidé le contraire. Je considère d’ailleurs tout cela comme des on-dit… Sinon Alpha Condé que moi je connais, ne dit jamais une chose et son contraire. La CENI, le Juges, c’est lui qui les a nommés par décret. De ce fait, il ne peut pas faire de telle chose. Toutefois là où il y a problème, c’est le fait de dire que ce n’est pas Kindia qui a gagné. Et c’est le point contre lequel les populations de Kindia expriment leur désaccord et elles disent n’être pas prêtes à l’accepter à moins qu’on les tue toutes avant de pouvoir installer un autre maire. Je précise, ces propos ne sont pas de moi. Ce sont les populations de Kindia qui, je le jure, l’ont dit. Il faut que les gens le comprennent très bien. Et quand je dis les populations, c’est y compris les responsables issus de toutes les couches ethniques et tranches d’âge se retrouvant au RPG…. Il s’agit d’une décision commune. C’est pourquoi elles ont dit, Elhadj si tu es vraiment patient, cette fois-ci on ne va pas t’écouter à moins qu’on nous tue. Sinon nous ne céderons pas face à cette situation… Et si dans ce contexte on dit que ce n’est pas le RPG qui a gagné, qui veut mettre le feu aux poudres? Partout Abdoulaye Bah (le maire UFDG sortant, ndlr) est passé même dans les marchés pour dire que c’est lui le maire de Kindia. Alors que la CENI a donné les résultats. Qui veut réellement diviser Kindia ? Vous avez la réponse… La guerre que les différents responsables de toutes les ethnies vivant à Kindia n’ont pas provoquée depuis des années… Qui veut semer des troubles à Kindia ? Ce n’est pas Elhadj Mamoudou qui a décidé mais plutôt les populations. Celui qui est en train de me diffamer qu’il arrête. Je prie les responsables de sa communauté à Kindia, qui mes gendres, de jamais accepter la guerre entre nous, prêchons tous la paix. Je vous prie au nom du créateur, moi je m’inquiète pour Kindia plus que vous. Mes enfants parlent le poular, plus que le soussou. S’il vous plait, n’acceptez pas la division entre nous. Le vent qui arrive, il ne faut pas qu’il nous fragilise. Il va passer et puis, nous nous regarderont en bons Guinéens. Donc je vous en prie, battons-nous pour la paix dans notre Kania profond. Depuis belle lurette, nous cohabitons ensemble. Je vous remercie.»

Libreopinionguinee Avec Guineenews

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here