Kassory Fofana « promet une guerre sans merci contre les fauteurs de troubles »

0

C’est un message fort que vient de lancer le nouveau premier ministre guinéen, le Dr Ibrahima Kossory Fofana. Alors qu’il recevait ce samedi au siège de son ex-parti GPT, les cadres du RPG Arc en ciel, le nouveau maitre du palais de la colombe trouve assez d’arguments pour avertir les fauteurs de trouble.

Les cadres du parti présidentiel s’étaient rendus chez le PM Fofana, pour lui exprimer leur soutien inconditionnel après sa nomination au poste de chef du gouvernement.

Juste après avoir entendu les discours venant de Ça-et-là, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances a avancé que ses actions seront concentrées précisément au développement du pays, à renforcer la sécurité nationale, et à consolider la paix et la quiétude sociale. Des engagements qui selon lui, dérivent des directives qu’il aurait reçu du chef de l’Etat Alpha Condé.

« Nous devons construire un État de droit dans la paix. Mon gouvernement sera sans merci contre les fauteurs de troubles. C’est la raison pour laquelle nous serons ouverts au dialogue et serons à l’écoute des uns et des autres. Cette écoute ne signifie pas une faiblesse. L’Etat de droit, le respect dû aux institutions notamment à la première institution du pays, sera de mise », a juré l’ancien ministre d’Etat, chargé des investissements et partenariats public-privé.

Cette annonce d’Ibrahima Kassory Fofana, intervient au lendemain de la suspension de la grève des enseignants par le Slecg version Aboubacar Soumah. Cette organisation syndicale dit être soucieuse de l’avenir des enfants, c’est pourquoi mentionne Soumah et Cie, ils ont décidé de reconsidérer leurs positions. Et ce, dans l’espoir de donner une chance au nouveau gouvernement de trouver une solution à leurs revendications notamment centrées sur les huit (8) millions de francs guinéen.

Outre que ces derniers, les piques de M. Fofana, s’adresseraient certainement aussi à l’opposition Républicaine qui, après la rencontre avec les diplomates étrangers a décidé de suspendre toutes ses manifestations politiques, dans l’espoir de donner chance à un rapprochement des positions. D’ailleurs, Cellou Dalein Diallo, le chef de l’opposition guinéenne et ces compagnons, dénoncent depuis l’annonce des résultats du scrutin du 4 février dernier, des irrégularités enregistrées lors ces élections.

A suivre…

Moustapha CONDE

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici