Ce dimanche 09 Décembre, le chef de l’État a tenu à s’adresser aux Nabayakas dans un discours direct adressé aux responsables du RPG, à la notabilité et à un groupe de personnes. Il a aussi tenu des propos d’espoirs aux jeunes et aux femmes pour une restructuration du parti et les aider à se développer.

Lisez…

« D’abord je vais dire aux jeunes qui disent EDG zéro, qu’ils ont raison. J’ai dit à Conakry à la direction générale de l’EDG que je ne suis pas content de leur gestion. Avant de venir j’ai demandé pourquoi il n’y a pas de courant à Kankan? Ils m’ont répondu que les 3 groupes sont tombés en panne. Comment ces 3 groupes peuvent tomber en panne s’ils sont bien entretenus? Nous sommes entrain de revoir le fonctionnement de l’EDG. Nous essayons de faire venir des cadres guinéens compétents pour prendre la relève. Car, il n’est pas normal que lorsqu’on envoie les groupes, qu’ils ne soient pas bien entretenus. Mais, je vais dire à la population aussi qu’on va établir des compteurs prépayés parce que quand on veut le courant on doit aussi payer le courant.

J’ai dit au bureau politique national de demander les citoyens à la base qui ils veulent car l’élection communale est différente de celle présidentielle. Beaucoup de nos militants ne vont pas voter et voteront pour les listes indépendantes. Le parti est pour tout le monde. C’est parce que tu es secrétaire général que tu vas être maire. Mettez celui qui est aimé même si c’est un militant de base. Ensuite je leur ai dit qu’en 1991, les jeunes qui avaient 5ans aujourd’hui ont dépassé 30ans donc faut pas dire qu’il est jeune, pourtant aujourd’hui 7 sur 10 des populations sont des jeunes. Donc la force du parti c’est les jeunes et les femmes. La semaine prochaine, le bureau politique de la jeunesse et celui des femmes ira dans tout le pays, villages et structures pour installer les comités de base, sous sections, et sections. Ensuite, il aura le congrès de la jeunesse. Après on fera le grand congrès. Exemple à Matoto, aux présidentielles on a eu 180000 voix, local 60000 même pas le tiers. Pourquoi les responsables ont fait le parti de leur propriété. Ceux qui sont venus raconter des mensonges ici, je les connais. Je les chassé parce que c’est des voleurs. Au moment où nous étions en lutte, est-ce que c’est les Maninka Mory seuls ou les Wassollonkas seuls qui ont fait la lutte. Pourquoi nous le faisons en affaire de nom de famille. Je dirai aux sages que le fonctionnement du parti revient aux sages. Le Soti Kèmo et l’imam n’ont pas à s’immiscer au fonctionnement du parti. On les respecte, mais le fonctionnement du parti revient à ses responsables. Il faut qu’on se dise cette vérité. On ne peut pas se bagarrer pour ça. C’est qui un maire? Un maire ne peut faire fonctionner le pays. C’est les députés et le gouvernement qui peuvent le faire. Si on ne leur donne pas l’argent qu’est ce qu’ils vont faire? On va voir les maires, si on ne donne rien, ils ne pourront rien. Ceux qui pensent qu’être maire, c’est voler, vendre des parcelles et distribuer l’argent, ils ont tort. On donne maintenant 15% des biens, ce n’est pas les maires qui gèrent. On a une structure en place, l’argent qu’on va donner aux maires sera géré par cette structure. Ce n’est pas la peine de faire pantan pantan maire maire maire. Vous êtes entrain de fatiguer le peuple de vos ambitions personnelles. Les maires qui pensent qu’ils vont vendre les terrains ou bien qu’ils vont gérer les fonds, ils se trompent. Je leur dis maintenant ils se trompent. Ils ne géreront rien, c’est les PACV qui vont gérer. On va consacrer 15% des ressources minières à la décentralisation. Alors continuez à vous agiter.

Je dirai aux sages que les gens qui ont combattu le RPG sont ceux là qui vous parlent à l’oreille aujourd’hui. On se connaît ici, qui est qui. Aux jeunes et aux femmes, je suis venu vous dire emploi jeunes, emploi jeunes, emploi jeunes. Nous allons développer partout la pisciculture et la production du poisson pour que tous les jeunes aient du travail. Nous avons venir les boulangeries centenaires des décortiqueuses pour que les jeunes s’organisent en groupement d’intérêt économique, Parce que les jeunes qui travaillent ne seront pas manipulés par les politiciens véreux, malhonnêtes et voleurs. Il ne faut pas suivre les cadres opportunistes qui sont à Conakry, qui s’agitent qui ont pillé tant de deniers publics, qui ont volé qui n’ont rien fait. Nous en avons marre. Alors que les sages aillent au « bolon » et laissent le parti travailler. Jeunesse et femmes on va vous donner votre responsabilité. Il aura les congrès. Kankan, pas de Sidibé, pas de Kaba, pas de Condé, pas de Cissé, pas de Diané, pas de Sylla. Kankan c’est pour les habitants de Kankan. Que les Condé sachent aussi que quiconque ne respecte me les Maninka Mory que je le battrais même si c’est un vieillard. Alors il faut qu’ils arrêtent de diviser les gens.

C’est ça la vérité. Si vous avez oublié le combat de Djelymandjan Dioubaté à Kankan, moi je ne l’ai pas oublié ».

Libreopinionguinee avec kalenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here