Le verdict dans l’assassinat du prédicateur saoudien survenu en janvier 2018 à Kantédoubalandou, dans la sous-préfecture de Dialakoro, préfecture de Mandiana, est tombé lundi 15 Avril au TPI (Tribunal de Première Instance) de Kankan. Après débats, le tribunal a décidé la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans contre Moussa Kanté, alias ‘’Krakra’’ ainsi que ses 12 coaccusés qui sont en cavale et contre lesquels un mandat d’arrêt a été émis. Sur l’action civile, le président du TPI de Kankan Gbamo Kpoulomou, a condamné les assassins de Abdoul Aziz au paiement d’un franc symbolique à ses héritiers et 500 millions de francs guinéens au nommé Flany Mory Kanté, accompagnateur du Saoudien au titre des dommages et intérêt. Dès le prononcé du verdict, Moussa Kanté, alias ‘’Krakra’’ en l’absence de son avocat Me Ibrahima Kalil Kanté, a aussitôt déclaré son désaccord et projette d’interjeter appel. Quant au Procureur de la République Aly Touré, principal poursuivant dans cette affaire, s’est déclaré satisfait du verdict. Car, selon lui, le droit a été dit.

Il faut rappeler que c’est le 16 janvier 2018 que le Saoudien, Abdoul Aziz en mission de prédication dans le district de Kantédoubalandou, dans la sous-préfecture de Dialakoro dans Mandiana, a été tué suite à une embuscade lors de son retour de Siguiri. En représailles dans la foulée de cet assassinat du saoudien, le chef des chasseurs, (Donsoba) dudit district.

C’est seulement à la suite des audiences criminelles du TPI de Kankan que cette affaire a été jugée avec à la clé la condamnation de ces assassins  à réclusion criminelle à perpétuité.

Libreopinionguinee avec Guineenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here