Jean Marc Téliano va-t-il lâcher Cellou Dalein Diallo ? : « Vous avez Alpha, s’il a besoin de toi, tu peux lui faire ramper… »

Jean Marc Téliano du RDIG
Jean Marc Téliano du RDIG

Jean Marc Téliano va-t-il lâcher Cellou Dalein Diallo ? Le leader du Rassemblement pour le Développement intégré de Guinée (RDIG) prévient que rien n’est exclu ! Ce leader de l’opposition républicaine précise que s’il a la certitude d’avoir l’exécutif des communes, rien ne l’empêchera de signer un accord avec le RPG arc-en-ciel.

« Les accords électoraux sont différents des alliances électorales. Un accord électoral, à mon sens, est local. Parce que là, nous devons nous référer aux locaux et la décision que la base va imposer, nous sommes tenus obliger de marcher sur cette décision. En politique, un ancien ennemi peut-être un ami et vice-versa. Donc, rien n’est exclu », a nuancé le leader du RDIG qui soupçonne l’UFDG de faire un double jeu dans ses fiefs.

« Actuellement, j’ai envoyé des missions partout où j’ai présenté des listes parce que lorsque j’ai appris que mon allié (UFDG) sur lequel je comptais a envoyé une mission conjointe sur le terrain, je n’étais pas informé. Mon devoir est d’envoyer une autre mission pour voir sur le terrain ce qui ne va pas. J’attends les conclusions de cette mission (…). On n’a pas dit dans les accords que Kindia revient à l’UFDG, mais plutôt à l’opposition, on a dit Woundékénéma revient à l’opposition etc. C’est à l’interne que nous allons essayer de voir.  Si en allant avec le RPG, j’ai l’exécutif rien ne m’empêchera d’aller avec le RPG. Mais ça ne veut pas dire que nous sommes alliés. La politique c’est les intérêts d’abord de la base ensuite les intérêts au niveau national », a averti Jean Marc Téliano.

L’ancien ministre de l’Agriculture milite dans l’opposition depuis son départ du Gouvernement après de soupçons de corruption liés à la distribution des herbicides.

«  Je ne suis pas venu en politique pour suivre quelqu’un. Je suis venu pour donner mon savoir-faire et participer au développement sociopolitique de mon pays. Je ne suis pas là pour attendre les ordres de quelqu’un. En politique je préfère d’être craint que d’être aimé. Rien n’est exclu », répète-t-il.

La bataille pour le contrôle des communes fait rage entre l’UFDG et le RPG. Alpha Condé a réussi un grand coup en alignant le faiseur de roi Sidya Touré dans ses rangs.  Dans sa ligne de mire figure Mamadou Sylla pour avoir le contrôle de Dixinn. Une tactique qui semble inspirer M. Téliano.

« Vous avez Alpha, on va tout dire de lui, mais c’est un grand politicien. S’il a besoin de toi, tu peux lui faire ramper. Qui savait qu’il allait rendre visite à Sidya, aller à l’UPR, aller chez Mamadou Sylla et lui offrir même un bélier. C’est parce qu’il cherche quelque chose. Pour le moment, je n’ai pas donné de consigne, mais rien n’est exclu », a insisté Jean Marc Téliano.

Avec Africaguinee

130 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here