Le pouvoir semble reprendre les choses en main après plusieurs jours de manifestations violentes. Les Nations unies parlent de plusieurs dizaines de morts alors que l’ONG Amnesty international évoque le chiffre de 106 tués par balle.

Aucun bilan officiel n’a été donné sur le nombre des victimes. mais selon les médias iraniens, cinq personnes au moins, dont quatre membres des forces de l’ordre ont été tuées ces derniers, notamment à Téhéran, rapporte notre correspondant Siavosh Ghazi. Mardi soir, le guide suprême iranien l’ayatollah Ali Khamenei a affirmé que le pouvoir avait repris la situation en main en « faisant reculer l’ennemi ». De son côté, le président iranien a affirmé que les manifestations de ces derniers jours étaient l’oeuvre d’une petite minorité.

Plus de mille personnes ont été arrêtées ces derniers jours. Le porte-parole du ministère de la Justice a affirmé qu’une partie des meneurs des manifestations liés aux Moudjahidines du peuple et aux groupes monarchistes basés à l’étranger, ainsi que ceux qui envoyaient des films aux médias étrangers, ont été arrêtés. Lors des troubles de ces derniers jours, des centaines de banques et magasins ont été incendiés dans tout le pays.

Des mesures financières pour aider les familles

Des manifestations de soutien au pouvoir ont été organisées hier mardi dans une quelques villes. D’autres sont prévues ce mercredi et ces prochains jours. Internet reste toujours coupé dans l’ensemble du pays et sera rétabli progressivement en tenant compte de la situation et du calme, a affirmé le porte-parole du gouvernement.

Enfin, le gouvernement a commencé à versé des aides directes sur les comptes des familles de quelque 60 millions d’Iraniens. Une mesure qui vise à compenser la hausse du prix de l’essence et à calmer les esprits.

► À écouter aussi : « Les difficultés économiques sont à 95% liées aux sanctions américaines »

CHRONOLOGIE ET CHIFFRES CLÉS
  • Iran

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here