Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Interdiction de retirer les cartes d’électeurs : La décision du parti divise les militants de l’UFDG

Au cours de l’assemblée générale de l’UFDG, avant-hier, samedi, 08 février, le premier vice-président, Dr Fodé Oussou Fofana, a invité les militants dudit parti à ne pas aller récupérer, disait-il, leurs cartes d’électeurs. Puisque, qu’à cause de la non-participation du parti à législatives et au référendum du 1er mars prochain, a-t-il rappelé, ils n’étaient pas intéressés par ces cartes d’électeurs.

La communication de ce proche de Cellou Dalein Diallo, n’est pas appréciée de la même façon par les militants du principal parti d’opposition en Guinée.

Ce lundi, 10 février, notre reporter a tendu son micro à quelques citoyens.

Ainsi, Ibrahima Bah, assis devant sa boutique, à Cosa, lui, soutient l’idée émise par Dr Fodé Oussou. « Je soutiens entièrement ce qu’il a dit. Il a parfaitement raison. Pour empêcher que certains n’aillent voter, c’est mieux de leur interdire de récupérer leurs cartes d’électeurs. Ces cartes ne sont pas importantes pour nous. Parce que l’UFDG ne participe pas à ces élections. C’est clair et net », a-t-il rouspété.

Michel Kamano, électricien, d’abonder dans le même sens. « Il n’y a rien de mal dans les propos de Dr Fodé Oussou. On ne peut pas vouloir d’une chose et son contraire. Si nous sommes hostiles à ce recensement, ou encore à ces élections, nous ne devons pas retirer ces cartes, encore moins les utiliser… », tranche-t-il.

Contrairement à nos deux premiers interlocuteurs, Hamidou Diallo, commerçant, se réclamant ‘’militant’’ de l’UFDG estime qu’être en possession de sa carte d’électeur est nécessaire pour tout citoyen. Puisque, « ces cartes nous permettent d’avoir facilement des cartes d’identité, des passeports. Et ça nous facilite également la création des comptes orange-money, sans oublier leur importance lors des déplacements à l’intérieur ou à l’extérieur du pays », a-t-il argumenté.

Avant d’ajouter que refuser ces cartes serait, selon lui, se faire du mal. « Ne pas les récupérer, on risque de le regretter dans le futur. On en aura besoin pas forcément pour le vote, mais il sera trop tard. Et c’est ce que les militants de l’UFDG doivent éviter. Je crois que nous pouvons retirer ces cartes sans aller voter. Puisque personne ne peut obliger une personne à aller voter. Ne pas voter, c’est aussi un choix », a soutenu M. Diallo.

Poursuivant, cet interlocuteur précise que l’essentiel c’est ‘’de ne pas voter’’, insiste-t-il. Puisque, croit-il savoir, le fait de retirer sa carte ne change en rien la position des militants et leurs responsables.

Objectif224

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.