Installation des élus locaux : l’UFR dénonce le non respect des accords par le RPG Arc-en-ciel

L’UFR et le RPG Arc en Ciel ont signé le 13 août dernier un protocole d’accord pour le contrôle de quelques communes urbaines et rurales. Dans ce document, dix-huit (18) circonscriptions reviennent à l’UFR dont les communes urbaines de Matam et de Boké. Au cours de son assemblée générale ce samedi 13 octobre, le parti de Sidya Touré a dénoncé ce qu’il appelle la violation de cet accord par le parti au pouvoir.

« Ce que nous dénonçons c’est que, ici en Basse Guinée, il y’ a eu un accord entre l’UFR et le RPG pour l’installation des exécutifs communaux, c’est cet accord là qui n’a pas été correctement appliqué, c’est ce que nous dénonçons. Pour l’instant, le bureau exécutif de l’UFR ne s’est pas encore réunie pour tirer les leçons, je pense que c’est après cela que nous allons dégager une position », a dit l’honorable Ibrahima Bangoura, l’un des vice-présidents de l’UFR.

La rencontre de ce samedi a été marquée par l’adhésion d’un jeune étudiant dipômé, la trentaine, qui s’est engagé à apporter sa touche pour l’accession du leader de l’UFR à la magistrature suprême en 2020.

Tomou TRAORE

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here