Les divergences nées de la répartition du quotas  attribué à l’opposition pour les démembrements de la commission électorale nationale indépendante (CENI) ne sont pas de nature à inquiéter le président l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG).

Cellou Dalein Diallo qui présidait ce samedi 24 août, le rassemblement hebdomadaire de ses militants à Conakry, annonce que des concertations sont en cours pour aplanir ces divergences au sein de l’opposition. « Aujourd’hui, nous sommes dans un processus de mise en place des démembrements de la CENI dans les sous-préfectures et les communes urbaines. Vous avez sans doute suivi, c’est comme si ça divise l’opposition, mais ce que je peux vous dire, c’est que la loi a été appliquée et les concertations sont en cours pour aplanir les divergences. Et croyez-moi à cet égard que L’UFDG fait beaucoup pour éviter des divisions qui peuvent gêner l’unité et la force de l’opposition et donc du front national pour la défense de la constitution », a dit le chef de file de l’opposition guinéenne.

Cette semaine, la clé de répartition des représentants de l’opposition dans les démembrements de la CENI a ete publiée. Sur 1977 représentants attribués à l’opposition, l’UFDG a elle seule bénéficie 1161. Certains partis se sont insurgés contre cette clé de répartition. Pour Cellou Dalein Diallo, son parti est prêt à céder à une partie de ses représentants pour satisfaire ces contestataires.

« La loi a été claire, elle a indiqué que chaque parti aura un nombre de représentants, proportionnel au suffrage qu’il a obtenu dans les différentes localités à l’occasion des élections nationales et locales. L’opposition s’est retrouvée et elle a trouvé un consensus pour adopter une méthodologie de travail. Une commission de 19 personnes a été mise en place. Celle-ci a travaillé de la manière la plus rigoureuse et a donné des résultats. Certains n’étaient pas satisfaits des résultats obtenus, l’UFDG s’est dit disposée à regarder sur ses quotas pour rétrocéder si nécessaire à certains, en fonction de leur besoin »,  a-t-il promis tout en rassurant ses militants que ce processus va bien se passer.

« Je tiens à vous rassurer que ça va bien se passer, il n’y aura jamais l’unanimité mais la grande majorité des partis politiques de l’opposition était d’accord avec la méthodologie et les résultats obtenus. Pour les autres, nous sommes en train de voir qu’est-ce qu’il y a lieu de faire. Nous faisons l’effort pour que tout le monde puisse être représenté dans les démembrements », a-t-il ajouté.

Mediaguinee 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here