Guinée-réunion de l’opposition républicaine : voici ce qui a été décidé !

L’opposition républicaine a tenu une réunion au QG de l’UFDG à la mi-journée de ce vendredi 06 juillet 2018. A la fin de la réunion, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo a fait le compte rendu à la presse.
Cette réunion, dira-t-il, a tourné autour de 2 points à savoir:
-l’évaluation de la mise en oeuvre du communiqué ayant sanctionné la rencontre entre le chef de file de l’opposition et le président de la république.
– l’augmentation du prix carburant à la pompe de 25% et les conséquences qui en découlent.
Concernant la rencontre du chef de file de l’opposition avec le président de la république, le président Cellou Dalein Diallo a rappelé qu’à l’issu de celle-ci, 4 recommandations avaient été faites. Par conséquent, il avait été demandé au comité de suivi de gérer le contentieux électoral en trouvant une solution juste et équitable au contentieux électoral, de veiller à l’adoption de la loi sur la CENI, de veiller à l’audit et à l’assainissement du fichier électoral avant l’organisation des prochaines élections législatives et enfin de veiller à la mise en place de la commission d’enquête ainsi que l’indemnisation des victimes.
Ayant passé en revue ces points, l’opposition estime qu’en ce qui concerne l’audit du fichier électoral, il n’y a pas d’avancée. Abordant dans le même sens, le président de l’UFDG a rappelé qu’il y a eu une mission exploratoire de l’OIF, mais il rappelle que l’opposition a refusé catégoriquement que cette seule institution s’occupe de l’audit et de l’assainissement du fichier. L’opposition exige la participation des Nations-Unies et de l’Union Européenne à ce processus. Il a également fait cas d’une réunion qui pourrait se tenir le lundi prochain à la CENI et qui pourrait rassembler les trois institutions, la CENI et les trois groupes parlementaires.
Concernant la CENI, le chef de file de l’opposition a rappelé que la loi a été adoptée hier à l’Assemblée nationale.
Pour ce qui est de l’indemnisation des victimes, il rappelle qu’il n’y a toujours pas eu d’enquête et que les fonds devant permettre d’indemniser les proches des victimes n’ont toujours pas été mis à disposition.
Parlant du contentieux électoral, il dit qu’il n’y a aucune avancée à ce niveau, l’opposition accorde une semaine au gouvernement pour résoudre le contentieux électoral, pour mettre en place les fonds destinés à l’indemnisation des victimes et la mise en place d’une commission d’enquête devant permettre d’identifier les auteurs des tueries lors des manifestations. Au delà de cet ultimatum, l’opposition républicaine reprendra ses manifestations de rue.
Concernant l’augmentation du prix du carburant, l’opposition républicaine dit comprendre la frustration du peuple de Guinée face à cette augmentation abusive. Elle trouve inacceptable cette augmentation d’autant plus que le gouvernement n’avait pas diminué le carburant lorsque le prix du carburant avait fortement baissé sur le marché international. Ainsi l’opposition estime qu’il est important que le gouvernement prenne des mesures d’accompagnement et de toujours se concerter avec les partenaires sociaux avant de prendre de telles décisions.
Le chef de file de l’opposition a avertit que le riz pourrait augmenter, car le gouvernement veut imposer une taxe de 1,25% sur le riz, ce qui correspondrait à 600 frcs sur chaque sac de riz. L’opposition républicaine dit être sensible aux difficultés quotidiennes du peuple de Guinée, elle exige donc des mesures d’accompagnement fortes au cas où cette augmentation devrait s’imposer.

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here