Guinée : Le président Alpha Condé inaugure le premier tribunal de commerce du pays

Le président Alpha Condé a procédé ce mercredi 20 mars  2019 à l’inauguration du tout premier tribunal de commerce de la Guinée. C’était en présence de  Phillipe Le Houérou, directeur général de l’IFC, la branche secteur privé de la Banque Mondiale. Logé dans l’ancien bâtiment (retouché) du ministère de la Justice, ce tribunal «indépendant et spécialisé » est inauguré 19 mois après la promulgation en septembre 2017 de la loi portant sur la création, l’organisation et le fonctionnement du tribunal de commerce de Conakry.

« Enfin, on y est arrivé. La pression (ndlr : mise par Alpha Condé pour la création de ce tribunal) a payé », a exprimé le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Me Cheik Sako. Le ministre de la Justice a rappelé aux magistrats (professionnels et consulaires) toutes les attentes des Guinéens par rapport à la nouvelle institution. Me Cheik Sako les a donc appelés à un traitement rigoureux des dossiers qui leur seront soumis pour examen.

Le patron de la SFI (Société Financière Internationale) a estimé que l’ouverture de ce tribunal de commerce marque un pas très fort vers le développement des activités économiques en Guinée. Pour lui, le développement économique ne passe pas seulement par les infrastructures comme celles énergétiques. Il passe aussi par la mise en place des infrastructures réglementaires et légales comme le tribunal de commerce. «  J’espère qu’on en aura plus », a émis Phillipe Le Houérou.

En tout cas, le président du tribunal de Commerce, le juge Pierre Lamah, s’est engagé à garantir la sécurité judiciaire aux investisseurs à travers sa juridiction. « Les magistrats et les greffiers sont pleinement conscient des défis qui les attendent », a dit Pierre Lamah qui s’est aussi engagé à combattre la corruption en vue de rassurer les investisseurs.

Avant de procéder à la coupure du ruban inaugural, le chef de l’Etat a rappelé la mise en place du tribunal de commerce faisait partie des conditions de la SFI pour accompagner la Guinée. Des conditions qui s’élargissaient sur l’indépendance de la justice. Le Président Alpha Condé a expliqué que c’est la raison pour laquelle les magistrats ont obtenu leur statut particulier ( avec pour conséquence une revalorisation de leurs salaires) et le Conseil supérieur de la magistrature a été mis en place. Alpha Condé a profité de cette cérémonie pour appeler les magistrats à plus d’indépendance. Pas seulement de l’argent, mais aussi des pressions familiale, ethnique ou religieuse. Il faut signaler que la mise en place du Tribunal de commerce vise à assurer une sécurité juridique et judiciaire en vue de faciliter des entreprises, d’améliorer la fourniture de ce service public aux investisseurs…

Avec Guineenews

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here