Le verdict est tombé dans le procès intenté contre la journaliste Moussa Yéro Bah, du groupe HADAFO Médias. Elle a été retenue dans les liens de la culpabilité par le tribunal correctionnel de Dixinn, délocalisé à la mairie de Ratoma.

Le tribunal présidé par le juge Thierno Souleymane Barry, a condamné la journaliste a une peine pécuniaire. Elle devra verser la somme de 25.000.000 GNF au titre de dommages et intérêts verser au plaignant Mamadou Oury Baldé et une amende d’un million de francs guinéens.

Poursuivie pour diffamation par voie de presse, Dame Moussa Yero Bah et son conseil ont jusqu’à 15 jours, pour faire appel de la décision.

Laïla Bah

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here