Guinée et Algérie relancent leur coopération sécuritaire

Le ministre algérien de l’Intérieur Noureddine Bédoui était ces derniers jours à Conakry en Guinée pour réveiller la commission mixte de coopération et parler avec les autorités guinéennes de l’immigration clandestine dont la Guinée est devenue depuis quelques années un point de départ.

C’est sur une note d’entière satisfaction que le ministre de l’Intérieur de l’Algérie a bouclé sa visite de trois jours en Guinée, avec à la clé la signature de plusieurs accords de coopération notamment en matière de sécurité. Ce protocole d’accord signé par maitre Abdoul Kabélé Camara, ministre de la Sécurité et de la protection civile et Noureddine Bédoui, touche plusieurs chapitres concernant la sécurité et la protection civile. « Il concerne la sécurité publique, la lutte contre la criminalité et des infractions liées au terrorisme, la cybercriminalité et la cybersécurité, la police technique et scientifique, la formation et assistance technique et la protection civile », égrène maitre Abdoul Kabélé Camara.

Les deux ministres ont également abordé d’autres sujets d’intérêt communs. « Un accent a été mis sur la migration illégale, les itinéraires utilisés par les migrants et leur mode opératoire ainsi que leur mode de transport. Il y a des réseaux qui sont constitués ici, ces réseaux-là devraient être démantelés pour ne pas exposer la vie de nos concitoyens », poursuit le ministre.

Côté guinéen, la volonté de réveiller et de raffermir cette coopération en sommeil depuis plusieurs années ne manque pas. « Nous nous sommes engagés, mon collègue de l’Intérieur et moi-même, à tout mettre en oeuvre pour que la relance de cette coopération soit une coopération exemplaire », conclut le Guinéen Kabélé Camara.

Un comité de suivi sera mis en place très prochainement, qui va travailler deux fois l’an. Une fois en Algérie et une fois en Guinée.

RFI

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here