Le coup de filet, a été mené le vendredi 11 octobre 2019, par le secrétariat général à la présidence , chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et les crimes organisés. Tout a commencé le 10 septembre 2019, quand ledit secrétariat, a été saisi d’une plainte, formulée par madame Hawa Kaba, contre Michel Dembadouno, et Madame M’Ballia Fofana, pour des faits d’escroqueries, abus de confiance, et de trafic illicite de migrants.

« Ces deux individus sont allés chercher madame Hawa Kaba, ils l’ont convaincu de pouvoir l’envoyer en Europe, moyennant le payement de 50 millions FG. Ensuite, madame Hawa les a déposé son passeport et autres documents de voyage. Quelques jours après, ils ont embarqué avec la dame, à bord d’un avion à l’aéroport de Conakry, ils ont été arrêtés en Turquie, parce qu’ils n’avaient pas de visa sur leurs passeports. La dame et les passeurs étaient avec d’autres hommes. La Turquie les a rapatriés à Conakry » a expliqué Mohamed Mansaré en charge de la communication du secrétariat général à la présidence , chargé des services spéciaux.
Notons que lors de leur présentation ce jeudi 17 octobre, à Conakry, les présumés trafiquants de migrants, n’ont pas reconnu les faits qui leur sont reprochés.
Toutefois, ils disent s’en remettre à la prochaine décision de la justice guinéenne.
Mosaïqueguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here