Guinée : Compte rendu de la réunion de l’opposition par Cellou Dalein Diallo

0
Guinée : Compte rendu de la réunion de l’opposition par Cellou Dalein Diallo
Les membres de l’opposition républicaine se sont réunis ce mercredi 08 mai 2019 au QG de l’UFDG, au sortir de celle-ci, le chef de file de l’opposition guinéenne a fait un compte rendu devant la presse.
Abordant la retraite de la CENI à Kindia, il estime que celle-ci est entrain de privilégier la volonté d’Alpha Condé, « nous avons noté que la volonté du parti présidentiel et d’Alpha Condé est entrain d’être suivie par la CENI qui traîne les pas et qui hésite à appliquer les pertinentes recommandations de la mission d’audit du fichier.
Dans la même optique, il dénonce, « Il y a eu beaucoup de préalables et aucune décision n’a été prise en raison de l’attachement de la CENI à cette position de la mouvance qui ne veut pas que le fichier soit assaini ».
Il relève que les experts ont ressortis trois millions d’électeurs qui n’ont pas été dédoublonnés et plus d’un million cinq cent mille personnes qui n’ont pas d’empreintes digitales, suite à ce dignostic, ils ont demandé la présence de tous les electeurs lors de la prochaine révision, laquelle révision permettrait d’enlever les fictifs et les doublons du fichier.
Face au refus avéré de la mouvance et de la CENI, il invoque l’une des clauses de l’accord du 12 octobre, « laccord politique du 12 octobre stipulait bien que les résultats de l’audit s’imposent à la CENI ».
Face à l’attitude irresponsable de l’organe chargé des élections, l’opposition lance un appel, « l’opposition républicaine interpelle la CENI sur sa responsabilité d’appliquer les recommandations des auditeurs, d’autant plus que tous les partis politiques (excepté le RPG) qui étaient à Kindia ont exigé que ces recommandations soient appliquées intégralement ».
Concernant la lutte contre le troisième mandat, il déclare, « l’opposition a réitéré d’inscrire son action dans le cadre du front, mais apportera naturellement ses contributions, ses propositions et intégrera toutes ses actions dans celles du Front National pour la Défense de la Constitution. Nous sommes entrain de nous préparer, en attendant nous déplorons l’attitude des autorités, chaque fois ceux qui veulent exprimer leur position par rapport à ce projet d’Alpha Condé sont arrêtés, maltraités, jugés et emprisonnés comme c’était le cas à Kindia ».
Pendant ce temps dénonce t-il, « les promoteurs du troisième mandat ont toute la liberté d’organiser des meetings, de faire des marches, de faire des pancartes et des banderoles, personne n’est interpellé, dès que l’opposition ou le FNDC s’expriment, nos militants et nos sympathisants sont arrêtés, jugés et condamnés; c’est extrêmement grave ».
Il trouve injuste qu’on harcèle les anti troisième mandat alors qu’on laisse les militants du troisième mandat s’exprimer librement au nom d’une quelconque liberté d’expression. Il a enfin réitéré l’exigence de l’opposition républicaine pour l’installation des conseils de quartier, de district et régionaux dans les plus brefs délais.
Cellule de com de l’ufdg

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici