Folle journée à Labé : que s’est-t-il réellement passé après l’assassinat d’un conducteur de taxi-moto à cause de 3000 GNF ?

La tension était vive ce samedi matin à Labé. Des jeunes mécontentent ont barricadés la route empêchant toute circulation. Ce drame s’est produit dans la nuit du vendredi à samedi 25 Aout 2018 au secteur Dombi, quartier Daka 1, dans la commune Urbaine de Labé. La victime d’appelle Abdourahmane Sow âgé de 35 ans. Il est conducteur de taxi-moto de profession. Selon les explications du père du jeune défunt, c’est une somme de trois miles franc qui a été la cause de cette altercation entre son fils et son ami qui a finalement tournée au drame.

Furieux, des jeunes mécontents ont barricadé la route qui mène vers Dombi, empêchant toute circulation. La concession familiale du présumé assassin a été également incendiée. L’équipe des sapeurs-pompiers qui se déplaçait pour tenter d’éteindre le feu a été pris en partie. La citerne a été caillassée avant d’être incendié. Le commandant Mory Kany Camara responsable de ce service d’intervention, se dit indigné face à l’attitude de certains citoyens.

Le présumé assassin Sadio Barry a été conduit immédiatement au commissariat de police de Labé avant d’être transféré au camp El Oumar Tall, nous apprend-on de sources sécuritaires. Au moment où on quittait le secteur Dombi, forces de sécurités et jeunes manifestants se regardaient en chien défaillance et échangeaient du gaz lacrymogène contre des cailloux. Il faut rappeler qu’à Labé, les conducteurs de Taxi-moto sont souvent victime d’agression physique et parfois d’assassinat dans l’exercice de leur métier.

Mamadou Dian Gadjiko pour libreopinionguinee.com

00224628563888/00224657571754
0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here