Fièvre Lassa en Guinée : ce tweet de Sidya Touré qui fait le tollé sur la toile

Au moment où les autorités annoncent 82 cas de contacts liés à la fièvre de Lassa, recensés à Mamou et Kissidougou, Sidya Touré de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a fait un tweet qui continue de faire des vagues. L’ancien Haut Représentant du chef de l’Etat écrit : « et la fièvre Lassa et le virus Ebola sont des maladies liées à l’extrême pauvreté. Le retour de cette fièvre hémorragique dans nos murs est la preuve que notre pays s’enfonce, de plus en plus, en tout cas, dans les zones rurales dans la misère absolue », avec le hashtag La médiocrité est notre ennemi.

De nombreux internautes ont réagi à cette prise de position. Une majorité s’en prend à l’ancien Premier ministre, accusé d’être « complice » de la gouvernance actuelle de la Guinée.

Répondant à ce tweet, Ibrahim Ibn Ahmad s’en est pris à Sidya Touré, l’accusant de faire preuve d’hypocrisie. « Mais, vous soutenez toujours ce régime, donc arrêtez de faire semblant ».

Même son de cloche chez Ibrahim Prince Djal : « on ne peut aimer quelque chose et son contraire. Vous faites des accords avec la mouvance pour agrandir la médiocrité et en même temps vous dénoncez les actes ignobles de la mauvaise gouvernance ».

Pour sa part, Ibrahima Sory Camara invite le président de l’UFR à clarifier sa position sur l’échiquier politique national. « Monsieur Touré, merci de clarifier votre position par rapport à ceux qui accentuent cette pauvreté. Vous êtes de l’opposition ou de la mouvance ? Jusqu’à date, vous ne faites qu’accompagner le pouvoir à nous appauvrir ».De son côté, Diallo Sékou H.B met en doute la crédibilité de Sidya Touré. « Vous avez encouragé cette médiocrité en étant Haut Représentant et maintenant vous le soutenez dans l’élection des maires. La crédibilité de vos propos…. ».

Contrairement aux précédents intervenants, Bakram2 KEBE félicite le président de l’Union des Forces Républicaines. « Tout à fait ! Ils nous conduisent vers une paupérisation, 83 cas déjà signalés. Ça craint vraiment ! Merci d’alerter toujours la situation alarmante de notre pays ».

De son côté, I’am black and proud GN ironise sur le rôle des politiciens qui, selon lui, sont à la base de la souffrance du peuple. « Même vous les politiciens de ma Guinée, vous êtes des maladies, vous êtes plus dangereux qu’Ebola ».

Avec Guineematin.com

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here