A LA UNEINTERNATIONAL

Donald Trump s’exprime pour la première fois depuis sa défaite

C’est la première fois que Donald Trump s’exprime publiquement depuis que la victoire de Joe Biden à la présidentielle a été annoncée. Il est intervenu ce vendredi après-midi dans les jardins de la Maison Blanche. Le président n’a pas répondu aux questions de la presse, n’a pas évoqué le scrutin, et encore moins concédé sa défaite. Il s’est uniquement exprimé sur la pandémie de coronavirus qui bat des records en ce moment aux États-Unis.

Face caméra, Donald Trump s’est félicité de la gestion de la crise par son administration et a notamment promis qu’elle allait très prochainement distribuer le vaccin développé par Pfitzer, qui est toujours en phase de test, avant de faire pour la première fois une allusion à son avenir incertain.

« Si cela avait été une autre administration que la mienne, ce qu’on a fait aurait pris trois, quatre ou cinq ans », fanfaronne Donald Trump à propos de l’homologation en cours d’un vaccin, avant d’ajouter son traditionnel « personne ne parvient à y croire ».

Pfizer a annoncé lundi que son vaccin contre le virus chinois est efficace à plus de 90%. Cela excède de loin toutes les attentes, personne ne pensait qu’il atteindrait un tel niveau. En juillet mon administration a passé un accord avec Pfitzer, et lui a accordé 1,9 milliard de dollars pour soutenir la production massive et la distribution de cent millions de doses…

Donald Trump s’exprime sur la gestion de la crise sanitaire

Le président, loin de reconnaître sa défaite, se projette vers l’avenir, évoque la distribution massive de doses de vaccin que son administration va organiser. Avant de manquer reconnaître pour la première fois qu’elle ne va pas rester en place très longtemps.

« Idéalement nous n’instaurerons pas de confinement, je ne le ferai pas. Cette administration n’imposera pas cette mesure. Quoiqu’il arrive à l’avenir, qui sait quelle administration sera en place, je crois que l’avenir nous le dira. »

Ce vendredi, les médias américains ont définitivement soldé les comptes de l’élection présidentielle. Ils accordent 306 grands électeurs à Joe Biden, 232 à Donald Trump. Exactement la même différence entre les candidats qu’il y a quatre ans. À l’époque, le président avait parlé de victoire en forme de raz-de-marée.

RFI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page