Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Donald Trump ordonne le retrait des troupes américaines de Somalie

700 soldats des forces spéciales américaines conseillent l’armée somalienne dans leur lutte contre les jihadistes. La décision du retrait des troupes a été annoncée par le Pentagone ce vendredi soir. Elle devrait être effective début janvier, juste avant la fin du mandat du président américain

« Les États-Unis ne se désengagent ni ne se retirent d’Afrique », précise le communiqué du Pentagone qui se veut rassurant et ajoute : « Nous restons engagés envers nos partenaires africains et leur apportons un soutien durable. »

Washington promet de conserver la capacité de mener des opérations contre le terrorisme en Somalie. L’armée américaine va conserver ses bases au Kenya et à Djibouti d’où partent les drones qui mènent des attaques en Somalie.

Selon le département de la Défense, une partie des 700 soldats américains actuellement déployés en Somalie sera affectée en dehors de l’Afrique de l’Est tandis qu’une autre stationnera à proximité.

Mais avec le départ des troupes américaines, l’armée somalienne sera néanmoins privée de la formation dispensée par les forces spéciales. L’annonce de ce retrait intervient quelques jours après la mort au combat sur place d’un officier de la CIA, membre d’une unité d’élite. Elle a lieu un mois avant des élections législatives en Somalie. Ce qui inquiète les experts, ils craignent une recrudescence d’attaques terroristes dans le cadre de la campagne.

RFI

 

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.