Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Dialogue; libération de détenus; accord avec le Sénégal : Honorable Alpha Bah des NFD à cœur ouvert ! (interview)

Dans un entretien accordé à notre reporter ce week-end, le député Alpha Bah, deuxième vice-président de la commission communication et des nouvelles technologies de l’information à l’Assemblée nationale, s’est exprimé sur la situation sociopolitique qui prévaut en Guinée.

Lisez :

Objectif224.com : Honorable Alpha Bah bonjour !

Hon. Alpha Bah : bonjour Madame !

Objectif224.com : honorable Alpha Bah que pensez-vous du dialogue déjà entamé en Guinée ?

Hon. Alpha Bah : je pense que dans toute société organisée il est important qu’il y ait des échanges, un cadre permanent de dialogue par rapport à tous les sujets parce qu’il y a toujours des écueils dans toute société. Il est alors très important qu’il y ait une plateforme où chacun peut venir évoquer des malentendus ou incompréhensions qui peuvent amener des situations fâcheuses.

Donc ce cadre de dialogue est salutaire dans un pays comme la Guinée… c’est très important qu’il y ait ce genre d’initiative pour que les Guinéens se parlent.

S’agissant des attentes, à mon avis j’espère que ce dialogue va amener la sérénité, aplanir les divergences qui peuvent constituer un blocage ou un frein au progrès.

J’estime qu’à l’issue de cette première phase on connaîtra des situations heureuses avec un début de développement harmonieux avec la clairvoyance et l’apport de tout un chacun.

Objectif224.com : le président Alpha Condé a gracié récemment quatre détenus politiques (Grenade, Madic100frontière, Souleymane Condé et Youssouf Dioubaté), comment avez-vous accueilli nouvelle ?

Hon. Alpha Bah : c’est vrai que si tu es en porte-à-faux avec la loi tu dois subir certaines rigueurs. Et le président a agi conformément à la loi. C’est un pouvoir qui lui est reconnu par la constitution. C’est son pouvoir discrétionnaire de gracier qui il veut après que la justice ait fait son travail. De toutes façons, c’est le président Alpha Condé qui a encore montré sa magnanimité et toute sa grandeur d’esprit en libérant ces personnes qui ont été reconnues coupables des faits qui leur sont reprochés par la justice guinéenne. Nous saluons cet acte. C’est un acte d’humanisme.

Objectif224.com : en vue de la réouverture des frontières entre la Guinée et le Sénégal, les deux Chefs d’États ont signé un accord de coopération. Quelle est votre réaction par rapport à la signature de cet accord entre ces deux pays frontaliers ?

Hon. Alpha Bah : vous savez, c’était une situation fâcheuse qui avait commencé à perdurer… Comme c’est une frontière commune avec le Sénégal, il est important que les deux pays s’entendent sur beaucoup d’aspects pour que les Guinéens et les Sénégalais qui traversent nos frontières soient en sécurité.

Cet accord s’il est respecté, c’est une bonne chose pour les deux nations. Il ne faut pas oublier que ces deux pays se partagent beaucoup d’autres choses pas seulement les frontières. Nous sommes dans une structure qui est la CEDEAO, donc ce genre de coopération doit se multiplier pour que les habitants de ces deux pays qui veulent traverser cette frontière terrestre se sentent en sécurité avec leurs biens.

Je salue donc cette initiative des autorités guinéennes. C’est une situation heureuse pour les populations.

Objectif224.com : le mois de juin marque le mois de l’enfant. Aujourd’hui, quel est votre regard sur la situation des enfants en Guinée ?

Hon. Alpha Bah : je pense qu’on a du chemin à faire. Ce n’est pas quelque chose de caché, dans les marchés, dans les rues, on rencontre pas mal d’enfants qui ne sont pas scolarisés. Au moment où certains enfants sont à l’école, d’autres sont dehors en train de vendre de l’eau ou des fruits alors que l’endroit adéquat d’un enfant doit être l’école. Mais malheureusement, en Guinée particulièrement je pense que nous avons du chemin à faire.

Ça me fait très mal de voir des adultes qui prennent les enfants disons en « otage » dans les carrefours, sous le soleil et la pluie, juste pour mendier. Et la plupart de ces enfants tombent malades et malheureusement meurent par la suite.

Pour changer la donne, je crois que l’État doit d’abord, passer par la sensibilisation. Ensuite, élaborer des lois pour punir tout homme qui s’adonnerait à l’exploitation des enfants. Parce que c’est même un crime de priver les enfants d’une éducation. C’est d’ailleurs très mauvais pour la nation.

Je pense ainsi que nous devons fournir beaucoup d’efforts pour venir en aide aux enfants.

Objectif224.com : aujourd’hui pour la paix et l’unité quel appel avez-vous à lancer au peuple de Guinée ?

Hon. Alpha Bah : je demande aux Guinéens d’avoir un esprit de patriotisme, tout en œuvrant pour le développement de notre cher et beau pays la Guinée.

Objectif224.com : Honorable Alpha Bah merci !

Hon. Alpha Bah : c’est moi qui vous remercie madame la journaliste !

Interview réalisée par Marliatou Sall

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.