Dansa Kourouma du CNOSCG prévient : « les manifestations de rue ne sont pas la solution à la Cour Constitutionnelle »

Dr Dansa Kourouma CNOSCG
Après le décret de confirmation de Mohamed Lamine Bangoura au poste de président de la cour constitutionnelle mercredi, l’opposition menace de battre le pavé. Pour le président du conseil national des organisations de la société civile qui s’est confié ce jeudi 4 octobre 2018 à notre rédaction, « les manifestations de rue ne sont pas la solution’’. ’La moralité et la conscience ont fui la Guinée. Est-ce qu’une manifestation de rue peut regler cette crise de moralité ? Je ne le pense pas. On ne fera que déplacer le débat d’un terrain moral à un terrain politique. Devant cette crise où il avait 8 conseillers contre lui seul, Kèlèfa Sall devait proteger son honneur pour l’avenir. Il avait le choix entre la démission et saisir la cour suprême… Aujourd’hui, je suis déçu d’avoir mené une médiation entre des parties qui avaient des positions tranchées’’, a-t-il dit.

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here