Cellou Dalein Diallo et Elhadj Momo Bangoura candidat indépendant à Coyah
Cellou Dalein Diallo et Elhadj Momo Bangoura, candidat indépendant de Coyah

Le chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a annoncé, hier samedi devant ses militants, calmement mais fermement, pour que tout le monde entende, selon ses propres termes, qu’il ne reculera pas face au pouvoir tant que celui-ci ne publierait pas les « vrais résultats » sortis des urnes.

 « Beaucoup d’entre vous disent qu’on se fait rouler dans la farine par Alpha Condé. Mais il est en train de rouler lui-même dans la farine », a-t-il martelé, sous les ovations de ses partisans.

« Aujourd’hui, nous allons continuer parce que monsieur Alpha Condé a montré qu’il ne respecte pas ses engagements. Il avait pris la sage initiative de demander à la CENI, en tant qu’expert électoral, de vérifier le bien-fondé des réclamations de l’opposition. Nous pensions que nous étions sur le chemin de la paix parce que la solution ne peut être que politique. Mais finalement, le président de la CENI a dit qu’il ne peut pas se prêter à cet exercice parce qu’il n’a pas de base juridique. Vous savez que beaucoup d’entre vous disent qu’on se fait rouler dans la farine par Alpha Condé. Mais il est en train de rouler lui-même dans la farine. Nous avons montré notre engagement à une solution politique, puisque le problème est réel, mais finalement, il a décidé de renoncer, c’est tant mieux, nous reprenons donc nos manifestations, et tant qu’on nous ne restituera pas nos résultats volés, on ne rentrera pas. On commence le lundi par une journée ville morte et à partir de mercredi, on occupe les rues pour exiger la prise en compte des résultats issus des urnes.

Nous avons limité nos réclamations à moins de dix communes pour seulement 334 PV sur l’ensemble du territoire national. Nous avons dit qu’en corrigeant les suffrages volés dans neuf à dix communes, nous sommes prêts à accepter… Parce qu’il ne sert absolument à rien d’aller à des élections, lorsqu’on peut décider que les suffrages des populations ne seront pas pris en compte. Donc, je vous invite à la mobilisation. Le combat politique, à un certain moment donné, requiert du courage, des sacrifices et il faut qu’on montre notre détermination qu’on ne reculera pas (et il insiste bien sur ce mot, sous les ovations de ses partisans), tant que nos sièges volés, nos suffrages volés, nos quartiers volés, ne seront pas restitués dans les neuf ou dix communes dans lesquelles le vol est flagrant et pour lesquelles, l’UFDG détient des preuves irréfutables. Je dis encore calmement mais fermement, pour que tout le monde entende, on ne reculera pas jusqu’à la restitution de nos suffrages volés ».

Ensuite, Cellou Dalein Diallo, s’est félicité du ralliement du candidat indépendant de Coyah, Momo Bangoura.
« Je ne vous cacherais pas ma joie d’accueillir ici Elhadj Momo Bangoura, un homme dont la crédibilité et la popularité sont désormais établies. Un homme qui a dirigé une liste indépendante à Coyah, et qui a pu vaincre le RPG Arc-en-ciel. Pourtant, ses adversaires ne sont pas les moindres. Vous savez que Coyah a quatre ministres. Le ministre-secrétaire général à la présidence, le ministre de sécurité, celui des affaires religieuses et celle des affaires sociales. Ils ont tous battu campagne pour le RPG mais Coyah a choisi Momo Bangoura, non pas à cause d’argent mais à cause de sa crédibilité. Le problème dont souffre le gouvernement ou Alpha Condé lui-même, c’est la crédibilité. En votre nom donc, je lui souhaite la bienvenue à l’UFDG », a-t-il expliqué.
Enfin, Cellou Dalein Diallo a laissé entendre que son parti réclamera « jusqu’au bout ».
« A Beyla, le RPG perd la commune parce qu’une liste indépendante est en tête. Or, c’est l’UFDG est faiseur de rois. Donc, ni Beyla, ni Siguiri, ni Faranah, ni Kintinian, ni Coyah, ni Boffa je ne parle pas où l’UFDG a battu le RPG. C’est le cas à Boké, Kamsar, Kindia, Dubréka, Matam, Dixinn, Matoto et Dubréka. Pour éviter l’humiliation, ils ont décidé de confisquer nos suffrages pour que le RPG puisse remonter. Mais j’ai dit et je le répète, qu’on n’acceptera pas ce vol. On ne reculera pas », a-t-il conclu.

Voir vidéo. Par Libreopinionguinee et Guineenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here