Les militants de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée), arrêtés la semaine dernière, lors d’un sit-in devant le ministère de l’administration du territoire, ont été jugés et condamnés ce lundi 14 janvier, devant le TPI (Tribunal de Première Instance) de Kaloum.

Ils sont poursuivis pour trouble à l’ordre public, alors qu’ils exigeaient du ministre Bouréma Condé, d’installer Kélémodou Yansané dans les fonctions de maire de la commune de Matoto. Ces militants ont été retenus par les liens de la culpabilité et condamnés à sept (7) jours de prison avec une amende de 300 000GNF, alors que le procureur a requis 500 000GNF comme amende. Le procureur de la République près du TPI de Kaloum, estime que ces militants ne sont que des délinquants primaires, c’est pourquoi , il n’a demandé aucune peine d’emprisonnement. Pour sa part, l’avocat de la défense a plaidé pour la relaxe de ces clients, qui selon lui, étaient tout simplement allés dire à l’autorité de reconsidérer sa décision illégale. « D’ailleurs, c’est cette autorité qui est auteur de trouble à l’ordre public », accuse Me Salifou Béavogui qui invite la présidente du Tribunal de dire le droit.

Laïla B

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here