Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Condamné à deux mois de prison au Burkina Faso, Kémi Seba dit assumer chaque mot, de ce qu’il a pu dire !

L’activiste engagé pour la liberté de l’Afrique le franco-béninois ‘’Kemi Seba’’,  a été condamné à une peine de deux (2) mois d’emprisonnement avec sursis et d’une somme de 200 000 francs CFA d’amende pour outrage au chef de l’État burkinabè qu’il avait traité de « passoire politique »  ainsi qu’aux présidents du Niger, de la Côte d’Ivoire et de la France. Cependant, il avait également traité le président Macron de « petit président » au cours d’une conférence publique devant les étudiants. Après sa libération, il s’est exprimé devant les medias et a affirmé qu’il assume chaque mot de ce qu’il a dit.

Ainsi, le président de l’ONG Urgences panafricanistes déclare que la condamnation n’arrêtera pas son combat même s’il doit encore de retourner derrière les barreaux.

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.