Condamnation de Paul Moussa : ce qu’en dit le RPG-AEC

0
Souleymane Keita du RPG-AEC, conseiller chargé de mission à la présidence de la république
Souleymane Keita du RPG-AEC, conseiller chargé de mission à la présidence de la république

La condamnation de Paul Moussa Diawara, ancien Directeur Général de l’OGP et allié de la mouvance présidentielle, continue de susciter des réactions au sein de la classe politique guinéenne. Le RPG Arc-en-ciel, par la voix de Souleymane Keïta, le responsable de la cellule de communication du parti s’est prononcé sur la question hier, mardi 16 avril 2019. Au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, le conseiller du président de la République, chargé de mission, a évoqué le sujet avec beaucoup de réserves.

Décryptage !

Guineematin.com : l’ancien Directeur Général de l’Office Guinéen de Publicité, Paul Moussa Diawara, et son comptable, Inza Bayo, ont été condamnés à cinq (5) ans de prison ferme pour détournement de deniers publics. On sait que Paul Moussa est un grand allié du RPG Arc-en-ciel, comment votre parti réagit à votre condamnation ?

Souleymane Keïta : nous sommes dans un Etat de droit. Et si vous vous souvenez bien, le professeur Alpha Condé, dès qu’il est arrivé à la magistrature suprême, un des piliers de ses reformes phares, fût la réforme de la justice avec notamment : la revalorisation du traitement des magistrats, avec la mise en place du Conseil supérieur de la magistrature, la formation continue des professionnels de droit à tous les niveaux. Et aujourd’hui, nous pensons que cette réforme est en train de faire ses fruits.

Pour ce qui nous concerne par rapport au sujet de la condamnation de monsieur Paul Moussa Diawara, nous sommes légalistes, on se réserve le droit de commenter une décision de justice. Pour nous, le processus continue, et il appartiendra bien entendu aux juges de trancher cette affaire.

Guineematin.com : mais, le juge a déjà tranché. Paul Moussa Diawara a été reconnu coupable de détournement de près de 40 milliards de francs et il est déjà en prison. Est-ce que vous saluez cette décision ?

Souleymane Keïta : non, je ne la salue pas. Cependant, nous ne commentons pas parce que nous pensons que la procédure s’est passée comme cela se devait. Bien entendu, nous allons user, si les lois nous permettent, de tous les recours pour que monsieur Paul Moussa puisse bénéficier des largesses que prévoit la loi dans ce cas de figure. De toutes les façons, c’est un responsable du parti. Peut-être qu’on peut s’en réjouir à cause du fait que c’est une avancée significative.

Ça signifie que n’importe qui peut être amené à comparaître et à subir la rigueur de la loi, quelque que soit son rang social ou quel que soit son positionnement politique. Nous souhaitons que le processus-là continue et que ça s’élargisse à tout le monde. Du reste, on ne peut pas non plus nous réjouir parce que c’est un responsable du parti. Encore une fois, nous ne voulons pas commenter cette décision.

Guineematin.com : vous pensez tout de même que l’inspection d’Etat doit continuer son travail, c’est-à-dire continuer à traquer les personnes qui se rendraient coupables de détournement de deniers publics ?

Souleymane Keïta : l’inspection générale a toujours fait son travail, le professeur Alpha Condé a toujours dit, depuis l’opposition, que nous nous battons pour gouverner le pays, et cette gouvernance doit se faire dans les règles de l’art. Il s’agira en premier de servir le peuple et non de nous servir du peuple. Donc, l’inspection a toujours travaillé. Nous avons des réserves par rapport à cette situation.

Mais encore une fois, il y a des procédures en la matière qui vont être utilisées pour arriver à ces objectifs mais pour lesquels nous pensons pouvoir tirer au clair tous les contours liés à ces problèmes. Mais pour le moment, encore une fois, la justice est indépendante, c’est ce que nous avons voulu et on s’en tient à cela.

A suivre la deuxième partie de cette interview dans laquelle nous avons parlé notamment de la campagne en cours en faveur d’une nouvelle Constitution et des protestations contre ce projet.

Guineematin.com

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici