Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Conakry : Un motard violemment frappé et injurié par des gendarmes pour son argent

Ibrahim Barry, conducteur de moto taxi a été roué de coups par des gendarmes à la gendarmerie régionale de Conakry, qui se trouve dans la même enceinte que la Mairie de Dixinn. Selon lui, aux environs de 00 heures, un des gendarmes l’a déplacé pour l’amener à son service avec un accord de 5000 GNF pour le transport. Une fois arrivés sur les lieux, il a refusé de payer son argent et l’a tabassé avec ses collègues.

« Hier il m’a trouvé à Dixinn, il m’a demandé de l’envoyer au service à 5000 GNF. Arrivés à destination, il m’a dit de le laisser chercher l’argent. Il est rentré dans la cour et il n’est plus sorti. Comme il a durée, je suis  rentré dans la cour où il travail. Quand je lui ai dit de payer mon argent, il m’a intimidé de sortir. Un de ses amis aussi m’a intimidé de quitter sinon ils vont me frapper. Je leur ai dit que je ne sors pas sans mon argent. C’est ainsi ils se sont jetés sur moi pour me battre », raconte-t-il.

« Ce matin, je suis parti avec mon grand frère, il( gendarme ) m’a vu et m’a dit de pardonner en me remettant les 5000 GNF. Je lui ai dit que je ne pardonne pas après m’avoir tabassé », dit le conducteur de moto taxi.

Pour obtenir justice, Ibrahim Barry s’est rendu au Haut Commandement de la gendarmerie. Là, pour la convocation, il lui est demandé de payer 50 000 GNF.

« Je suis parti au Haut Commandement de la gendarmerie. Ils m’ont dit de payer 50 000 GNF pour la convocation. J’ai payé 20 000 GNF. Ils m’ont dit qu’ils vont me rappeler ».

Le jeune se tord de douleur et exige que justice lui soit rendue. Les  blessures sont visibles sur son corps.

Libreopinionguinee Avec kalenews

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.