Conakry en ébullition : retour sur une journée très agitée (images)

Ce lundi 12 mars 2018 fut une journée à haut risque en république de Guinée. Dès le matin, des femmes ont pris d’assaut les rues de la capitale guinéenne, notamment la commune de Kaloum. Très en colère contre la fermeture des classes, les femmes ont décidé d’aller passer le message directement au locataire du palais Sékhoutouréya « Alpha Condé ». Elles scandaient « Alpha zéro »,Alpha zéro ».
Un peu partout à Conakry, la circulation était totalement paralysée. Les tensions étaient au rendez-vous. Il faut rappeler que cette journée de lundi était une journée ville morte appelée par l’opposition guinéenne. S’ajoute la grève déclenchée par les syndicalistes du SLECG.

Conakry était une ville complètement étouffée ce lundi.
Ce qui a plus attiré l’attention des uns et des autres, c’est la présence d’une milice des chasseurs traditionnels « DONZO » dans les rues de la capitale Conakry.
Chose qui n’a pas du tout été au goût des populations de Conakry qui ont répondu par l’observation du mot d’ordre de grève et la ville morte appelée par les opposants du régime Condé.
Même le premier ministre Mamady Youla n’a pas échappé à la colère des Kaloumkhas. Son cortège à été contraint de fuir dans plusieurs quartiers de Kaloum pourchassé par des femmes et des jeunes en colère.

Libreopinionguinee.com, vous propose de revivre en images cette folle journée

Macka Baldé

Guinée, manifestations dans les rues de Kaloum
Guinée, manifestations dans les rues de Kaloum
0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here