Poursuivi pour diffamation par Alpha Ibrahima Keira, ancien ministre de la sécurité et de la protection civile, Lansana Diawara, coordinateur de la MAOG (maison des associations et ONG de Guinée) a été auditionné ce lundi, 25 novembre 2019, à la direction de la police judiciaire.

Au terme de son audition qui a duré plusieurs heures, l’activiste de la société civile a été déféré devant le parquet de Dixinn avant d’être conduit vers une destination inconnue, a appris Guineematin.com de son avocat. Me Thierno Souleymane Barry dénonce l’attitude des officiers de police judiciaire et annonce que l’audition va se poursuivre demain devant le parquet de Dixinn.

« Ce matin, nous sommes venus vers 11 heures 30 minutes pour répondre, en bons citoyens, à la convocation. Il nous été notifié de revenir vers 14 heures, ce que nous avons fait. Et notre client a été entendu sur PV (procès-verbal). Et comme vous le savez, nul n’y était mais le ministre lui-même confirme qu’il a pris des objets. La diffamation suppose de dire quelque chose qui n’est pas réel. A la fin de la procédure, il était question de le garder à vue pour 24 heures. A notre grande surprise, quelques minutes après, il est déféré en fin de journée au parquet de Dixinn.

Là, le procureur nous a notifié qu’il n’y a personne, donc la procédure doit revenir à 11 heures, demain. Ils sont répartis avec lui, c’est eux seuls qui savent ce qu’ils vont faire parce qu’il est déféré. Pour moi, il est à destination inconnue, on a dit de repartir vers la DPJ. Mais pour nous, on est déjà devant le parquet. Juridiquement parlant, nous ne savons pas où il est. Toute personne poursuivie en Guinée ici, mérite une défense pleine et entière. Mais comme vous le voyez, il est serein et nous serons là demain devant le parquet pour attendre la suite de l’affaire », a dit l’avocat.

Guineematin

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here