Le ministre de la justice guinéen Cheick sacko
Le ministre de la justice guinéen Cheick sacko

Comme annoncé précédemment, le ministre d’Etat, ministre de la justice, maître Cheick Sako, était l’hôte des populations de N’zérékoré, hier mercredi, 27 mars 2019. Le garde des sceaux a échangé avec les responsables de la chaîne pénale et les autorités. Il en a profité pour mettre en garde les politiciens qui vont s’en prendre aux magistrats, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le ministre de la justice a souvent eu des rapports difficiles avec les hommes politiques guinéens, qui accusent la justice d’être inféodée à l’exécutif. Le cas le plus illustratif de ces rapports difficiles est le cas de Dr Faya Millimouno, qui avait tiré à boulets rouges sur de nombreux magistrats chargés de régler le contentieux électoral de févier 2018. A l’époque, Me Cheick Sako avait menacé de traduire en justice Dr Faya, leader du Bloc Libéral.

A l’occasion de son séjour en Guinée forestière, Cheik Sakho est revenu à la charge. « Quiconque, homme politique, ou citoyen, ou homme d’affaires, va cracher désormais sur la magistrature, nous allons l’ester en justice, pour qu’il vienne s’expliquer devant les juges, devant les citoyens. Si ce qu’il a dit est faux, il sera condamné. Je pense que, quelques rares hommes politiques ont craché sur les magistrats, dont certains sont originaires de cette région.

J’espère qu’ils m’entendent. Ils comprendront que dans un pays, on ne doit pas insulter un magistrat. Si on en veut à un magistrat, on saisi le Conseil Supérieur de la Magistrature et le conseil punit le magistrat », a dit le ministre d’Etat à la justice.

À noter que le ministre a rendu visite, dans la matinée ce jeudi, 28 mars 2019, au patriarche de N’zérékoré, Molou Holomo Hazaly Zogbélémou avant de prendre départ pour la préfecture de Beyla. Là, il procédera à la pose de la première pierre du palais de justice de la localité.

Avec Guineematin.com

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here